1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi les retraités manifestent-ils ce 14 juin ?
2 min de lecture

Pourquoi les retraités manifestent-ils ce 14 juin ?

ÉCLAIRAGE - Neuf organisations syndicales invitent les retraités à descendre dans la rue ce jeudi 14 juin pour "accentuer la pression sur le gouvernement" et faire connaître leur mécontentement face à la hausse de la CSG.

Les retraités et le personnel de maisons de retraite manifestent à Paris, jeudi 15 mars
Les retraités et le personnel de maisons de retraite manifestent à Paris, jeudi 15 mars
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Pierre Erbs, président de la Confédération française des retraités : "Emmanuel Macron fait preuve d'un manque de considération"
02:56
L'INVITEE DE RTL MIDI - Emanuelle BEGUINOT - Tabac
03:51
Jacqueline, 77 ans, explique pourquoi elle manifeste ce jeudi 14 juin
00:43
Clémence Bauduin & Armelle Levy & AFP

Après le 28 septembre et le 15 mars, les retraités battent à nouveau le pavé ce jeudi 14 juin, à l'appel de neuf organisations syndicales et d'associations. Cette nouvelle "journée nationale de manifestations" doit leur permettre de faire entendre leur voix face à la hausse de 1,7 point de la CSG, entrée en vigueur en janvier dernier. Cette augmentation concerne environ 60% des retraités, soit 7,5 millions de personnes.

À Paris, le cortège partira à 14h30 de la place de l'Opéra, direction place de la République. Jacqueline, 77 ans, a prévu de s'y rendre avec son mari. "Sur l’année, ça nous fait entre 700 et 800 euros de moins. (...) Quand on voit que les frais de la copropriété augmentent de 20% et que nous n’avons pas d’augmentation des pensions, à un moment donné ce n’est plus possible. On a en face de nous des gens qui n’écoutent même pas, c’est un mépris total que l’on a en face", déplore-t-elle. Jacqueline, comme son mari, touche 1.700 euros par mois.

L'objectif de cette manifestation du 14 juin est "d'accentuer la pression sur le gouvernement et sur les parlementaires", faisaient savoir les organisations mobilisées (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA) dans leur communiqué de mobilisation. Dans le même temps, une pétition circule qui réclame "une loi de finances rectificative qui annule la hausse de la CSG pour tous, mette fin au gel des pensions (et) décide de leur revalorisation".

La hausse de la CSG, prévue dans la campagne d'Emmanuel Macron, a pour but de compenser la baisse de cotisations sociales des actifs. Mais cette mesure nécessite des ajustements pour les "100.000 foyers de couples retraités" dont les revenus sont "juste au-dessus" du seuil retenu, comme l'avait concédé le Premier ministre Édouard Philippe après la manifestation du 15 mars. Un ajustement qui ne suffit pas aux syndicats de retraités et qui se fait attendre, puisqu'il ne s'appliquera qu'à travers la prochaine loi de finances, en 2019.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/