3 min de lecture Football

Coupe du Monde 2018 : même quand il parle foot, Macron fait de la politique

ÉCLAIRAGE - Le président de la République n'hésite pas à encourager les Bleus, à quelques jours du début du Mondial. Un message d'unité envoyé aux joueurs, mais aussi à tous ceux qui y verraient un parallèle avec le gouvernement.

Emmanuel et Brigitte Macron lors de leur visite à Clairefontaine, le
Emmanuel et Brigitte Macron lors de leur visite à Clairefontaine, le Crédit : FRANCK FIFE / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Tout est politique. Emmanuel Macron a multiplié les sorties médiatiques pour encourager les Bleus, à quelques jours du début de la Coupe du Monde en Russie. Des déclarations sur l'esprit d'équipe, de compétition et de réussite... qui ont un écho très politique. 

Amateur de football, le président de la République confie dans l'émission Téléfoot avoir "toujours aimé ça". "Sur le terrain, j'étais du genre à ne rien lâcher. J'étais teigneux mais peu technique". En 1998, Emmanuel Macron avait 20 ans. "J'ai vibré à chaque match de l'équipe de France (...) Le soir de la finale, j'étais à Paris. Nous nous étions installés dans un café. Je me souviens d'une tension incroyable. On jouait plus que du football, on jouait pour quelque chose qui allait tous nous marquer, comme le pays, la fierté et la joie d'être Français", raconte-t-il à l'AFP.

Le coach, la compétition et la deuxième étoile

"Être Français". C'est la ligne directrice du discours du chef de l'État qui a voulu motiver les joueurs de l'équipe de France. En visite à Clairefontaine le 5 juin dernier, le président a revêtu ses habits de "supporter-sélectionneur". "C'est votre génération qui doit relever la sienne et mettre la deuxième étoile, je compte sur vous", a-t-il insisté avant d'ajouter qu'une "compétition est réussie quand elle est gagnée". Tout comme une élection pourrait dire certains...

À lire aussi
Crampons et ballons sur un terrain de football (illustration) Normandie
Calvados : un footballeur amateur de 26 ans décède d'un arrêt cardiaque

Exit donc la phrase "l'important, c'est de participer". "On n'y va pas pour participer, on y va pour gagner", a martelé le chef de l'État en réaffirmant que si la France passe les quarts, il se rendra "au match pour les soutenir". 

Ils doivent prendre sur eux et ne jamais remettre en cause le choix du coach, parce que c'est forcément le bon choix

Emmanuel Macron, à Clairefontaine
Partager la citation

Le président de la République va encore plus loin en ajoutant : "Il y a des jours où certains ne seront peut-être pas sélectionnés. Ils doivent prendre sur eux et ne jamais remettre en cause le choix du coach, parce que c'est forcément le bon choix". Le parallèle politique est omniprésent : Emmanuel Macron, coach de la France, appliquant des mesures contestées (SNCF, réforme du Code du travail, hausse de la CSG pour certains retraités...) mais pour redresser la pays.

Le chef de l'État a fait de sa visite à Clairefontaine un nouveau moyen de pédagogie afin d'expliquer sa politique. Aux joueurs, il dit : "Vous êtes d'immenses stars, mais la clé du succès, c'est d'être unis. L'équipe de France a été grande lorsqu'elle était unie. À la fin, ce sera le travail de tous. La deuxième chose, c'est l'effort. Il va falloir faire les derniers efforts. C'est ce dont le pays a besoin. J'ai confiance en vous. Vous êtes une équipe jeune. Elle a envie. Le pays a confiance en vous et nous comptons sur vous pour donner confiance au pays". Serait-ce la théorie du premier de cordée revisitée version football ?

Optimisme et hausse de popularité

Selon Alba Ventura, éditorialiste politique chez RTL, "Le foot c'est de la politique. Cela n'enlève pas au président son adoration et son engouement pour ce sport. Il est un grand fan de l'OM, il assume totalement soutenir cette équipe. Il a fait du foot quand il était plus jeune. Il lit L'Équipe tous les matins. Il ne rate pas un match. Et quand il est à l'étranger, il s'arrange pour se faire envoyer les résultats".

Le Mondial, "c'est une grande compétition. Cela veut dire que pendant un mois, une bonne partie des habitants de ce pays vont vibrer devant leurs télés. Même les sportifs du dimanche, et même ceux qui ne regardent pas le foot habituellement, vont se laisser tenter par les matchs des Bleus. Parce que c'est festif. Parce qu'à chaque match gagné, c'est du baume sur les plaies", ajoute-t-elle.

J'ai senti une équipe qui avait envie de réussir et de nous ramener cette Coupe

Emmanuel Macron
Partager la citation

Tous les présidents espèrent en bénéficier. "Jacques Chirac avait obtenu son record absolu de popularité (entre 63% et 68%) entre le Mondial 98 et l'Euro 2000, deux victoires des Bleus ! On peut aussi considérer sagement comme le disait Alain Juppé : 'Un peu d'optimisme et de joies partagés, ça compte aussi pour le moral'", conclut Alba Ventura. 

En attendant la finale, Emmanuel Macron a déjà imaginé le discours qu'il tiendrait aux joueurs dans les vestiaires, le 15 juillet : D'abord, je laisserai Didier Deschamps leur parler et je penserai très fort aux trois mots (...) 'Unité, effort et confiance'. J'ai confiance en eux. J'ai senti une équipe qui avait envie de réussir et de nous ramener cette Coupe". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Coupe du Monde Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793687015
Coupe du Monde 2018 : même quand il parle foot, Macron fait de la politique
Coupe du Monde 2018 : même quand il parle foot, Macron fait de la politique
ÉCLAIRAGE - Le président de la République n'hésite pas à encourager les Bleus, à quelques jours du début du Mondial. Un message d'unité envoyé aux joueurs, mais aussi à tous ceux qui y verraient un parallèle avec le gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/politique/coupe-du-monde-meme-quand-il-parle-foot-macron-fait-de-la-politique-7793687015
2018-06-11 16:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_Np4K-VjuZabxkQRg877tA/330v220-2/online/image/2018/0611/7793705306_emmanuel-et-brigitte-macron-lors-de-leur-visite-a-clairefontaine-le.jpg