2 min de lecture Équipe de France de football

Coupe du Monde 2018 : "Une compétition réussie est une compétition gagnée", dit Macron

Le chef de l'État s'est rendu auprès de l'équipe de France, à Clairefontaine. Il a confié que si les Bleus passaient les quarts, il assisterait "à tous les matches" suivants.

micro générique Clics à la une La rédaction de RTL
>
Clics à la une du 05 juin 2018 Crédit Image : Francois Mori / POOL / AFP | Crédit Média : Marie-Pierre Haddad | Durée : | Date : La page de l'émission
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

On connaît l'amour d'Emmanuel Macron pour le ballon rond, en tant que fervent supporter de l'Olympique de Marseille. Le chef de l'État est donc plus que jamais aux côtés des Bleus pour la Coupe du Monde, qui démarrera le 14 juin prochain en Russie. Pour leur témoigner son soutien, il s'est d'ailleurs rendu en compagnie de son épouse Brigitte à Clairefontaine, là où les hommes de Didier Deschamps finalisent leur préparation.

"Ce qui est important c'est que nous soyons tous derrière cette équipe, c'est un collectif jeune, c'est le choix de Didier Deschamps, c'est toute une génération de football qui est derrière cette équipe (...)", a déclaré à la presse le président de la République. "C'est important pour le pays et pour le moral du pays", a-t-il ajouté.

En affirmant qu'une "compétition est réussie quand elle est gagnée", Emmanuel Macron a mis doucement mais sûrement la pression aux Bleus, qui font figure de favoris dans cette compétition. Le chef de l'État a par ailleurs confirmé qu'il irait en Russie pour soutenir l'équipe de France si elle se qualifiait pour les demi-finales de la Coupe du monde. "J'ai déjà dit que si elle passait les quarts, j'irai à tous les matchs. Donc j'irai en demie et j'irai en finale", a-t-il déclaré.

Je connais les prénoms des joueurs, j'échange parfois avec eux

Emmanuel Macron
Partager la citation

Interrogé sur les prénoms des joueurs de l'Équipe de France par les journalistes présents sur place, le locataire de l'Élysée a botté en touche. "Je me suis toujours refusé aux quizz et vous êtes très injuste avec Jacques Chirac qui aimait les Bleus", a-t-il expliqué, faisant référence à une séquence culte montrant l'ancien président de la République très hésitant au moment de crier le nom des Bleus dans les tribunes lors de la Coupe du Monde 1998. 

À lire aussi
Karim Benzema, à Santiago Bernabeu , en mai 2018. justice
Chantage à la sextape : que risque Karim Benzema ?

"J'aime les Bleus, y compris quand ils jouent à l'OM ou pas", a lancé Emmanuel Macron, clin d’œil à son soutien affiché à l'équipe phocéenne. "Je connais les prénoms des joueurs, j'échange parfois avec eux", a assuré le président de la République. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Emmanuel Macron Coupe du Monde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants