2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Quatennens s'interroge sur "la sûreté sanitaire" des vaccins

INVITÉ RTL - Le député LFI du Nord estime que "si la sûreté sanitaire du vaccin est assurée", "c'est une bonne idée de se faire vacciner". Mais, il "comprend" que "des gens puissent hésiter".

Benjamin Sportouch - Le Grand Jury Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury d'Adrian Quatennens Crédit Image : Silvère Gérard/agence 1827/RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Des conclusions très attendue. La Haute Autorité de santé doit présenter lundi 30 novembre ses recommandations concernant la stratégie à adopter sur la campagne vaccinale contre le coronavirus. Qui vacciner en priorité ? Où se faire vacciner ? Autant de questions qui devront permettre au gouvernement de peaufiner la campagne de vaccination qui doit débuter en fin d'année

Emmanuel Macron a indiqué qu'il n'y aurait pas d'obligation de vaccination. Aurait-il fallu le faire ? Invité au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 29 novembre, Adrien Quatennens estime que "l'obligation n'est pas la meilleure méthode". Le coordinateur de la France insoumise préfère "travailler sur la conviction et le volontariat" (voir vidéo à partir de 12 minutes 43)

Mais le député LFI du Nord dresse le constat que "les choses vont vite sur ce vaccin". "Je dispose de peu de données sanitaires. Je vois les effets produits par les annonces sur les cours de bourse et les reventes d'actions mais je ne dispose pas encore des informations permettant de statuer sur la sûreté sanitaire de ce vaccin", ajoute-t-il.

Le vaccin ne peut pas être la seule et unique solution

Adrien Quatennens, député LFI du Nord
Partager la citation

Adrien Quatennens rappelle qu"'il faut au moins neuf à dix années pour commercialiser un vaccin. Les essais cliniques sont censés durer trois ans". Et de poursuivre : "Si la sûreté sanitaire du vaccin est assurée, je pense que c'est une bonne idée de se faire vacciner. Mais je comprends que dans ces circonstances des gens puissent hésiter". Selon l'élu de la France insoumise, "le vaccin ne peut pas être la seule et unique solution" et prône un travail sur les traitements. 

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus en Grande-Bretagne : les pharmacies mises à contribution pour la vaccination

Début novembre, Vladimir Poutine a demandé à Emmanuel Macron, l'aide de la France pour produire un vaccin contre le coronavirus. Une demande soutenue par la France insoumise. "Le vaccin n'est pas créé en France. Au vue de la gravité de la situation, toutes les options méritent d'être regardées, dont celle-ci. Si la proposition des Russes est sur la table, étudions là".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Vaccin La France insoumise
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants