1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus, confinement, masque : ce qu'il faut retenir du Grand Jury de Mélenchon
4 min de lecture

Coronavirus, confinement, masque : ce qu'il faut retenir du Grand Jury de Mélenchon

INVITÉ RTL - Le chef de file des députés la France insoumise à l'Assemblée est revenu sur la question du déconfinement, mais aussi sur l'élargissement des tests et l'accès des masques à toute la population.

Jean-Luc Mélenchon, invité du Grand Jury RTL, le 5 avril 2020
Jean-Luc Mélenchon, invité du Grand Jury RTL, le 5 avril 2020
Crédit : RTL
Le Grand Jury de Jean-Luc Mélenchon
00:56:28
Le Grand Jury de Jean-Luc Mélenchon
00:56:28
Coronavirus : Mélenchon "extrêmement réticent" au contrôle continu pour le bac
00:01:50
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon "regrette" le maintien du 1er tour des municipales
00:01:42
Coronavirus : s'il est atteint du Covid-19, Mélenchon prendra de la chloroquine
00:03:36
Marie-Pierre Haddad & AFP

Le chef de file de LFI Jean-Luc Mélenchon estime que la question du déconfinement devrait se poser "dès maintenant", jugeant que placer les Français dans une forme de "prison volontaire" n'est "pas une solution durable", dans une interview à l'Obs.

"Les gouvernants néolibéraux ont été incapables de prévoir l'entrée de la crise" et "n'ont pas commencé à penser ni la manière de la surmonter réellement (à part le confinement, l'équivalent de la quarantaine moyenâgeuse), ni évidemment la sortie", ajoute-t-il. "Le confinement forcé est nécessaire, mais ça ne doit pas nous faire oublier que c'est la prison volontaire", insiste Jean-Luc Mélenchon, notant que "65 millions de gens se sont mis en prison eux-mêmes et se surveillent".

Le chef de file des Insoumis réitère aussi ses critiques sur le vocabulaire guerrier employé par l'exécutif, en particulier Emmanuel Macron, face à l'épidémie de coronavirus, le jugeant "absurde".

Le Grand Jury de Jean-Luc Mélenchon

13h - C'est la fin du Grand Jury, merci de nous avoir suivis.

12h57 - "Je suis extrêmement réticent, je n'aime pas cette mesure sur le baccalauréat. Le bac en contrôle continu, ça veut dire qu'il aura une valeur différente en fonction des établissements. Le diplôme a une grande importance (...) Je suis pour qu'il reste une épreuve commune qui permette de valider ce diplôme", déclare Jean-Luc Mélenchon

À lire aussi

12h53 - Sur la situation dans les ehpad, Jean-Luc Mélenchon préconise de "tester le pour savoir qui est contaminé, qui ne l'est pas, et permettre que se passe au mieux le moment de la fin de vie". 

12h39 - Édouard Philippe a exclu la possibilité d'un traçage numérique "obligatoire" des individus pour lutter contre l'épidémie du coronavirus, mais la question d'un recours à des méthodes de "tracking" sur la base d'un "engagement volontaire" est "encore ouverte".

"Je suis toujours méfiant à l'égard des mesures technologiques qui doivent nous sauver (...) Je sais où ça finira. On va être surveillé et contrôlé. A quoi ça sert ? Ça prépare les esprits. Vous allez contourner la question essentielle : le problème n'est pas de savoir qui est contaminé mais qu'est-ce qu'on fait (...) C'est une fausse solution. Il faut tester et isoler les malades", explique Jean-Luc Mélenchon

12h32 - Est-ce que le gouvernement doit faire plus confiance aux médecins sur la chloroquine ? 

"J'ai eu le sentiment d'un contact courtois, agréable et rationnel avec un homme qui ne critiquait personne, n'en voulait à personne et mettait sur la table des arguments (...) Je ne suis pas médecin pour dire qu'il n'y a aucune conséquence (...) Si on me disait que je suis malade, peut-être je me dirais qu'il faut tester la chloroquine", répond Jean-Luc Mélenchon