1 min de lecture Politique

Déconfinement : Macron fera des propositions en juillet sur l'après-coronavirus

Le président Emmanuel Macron a chargé Richard Ferrand, Gérard Larcher et Patrick Bernasconi de lui remettre, avant fin juin, un diagnostic de sortie de crise.

Le président de la République Emmanuel Macron, le 26 mai 2020.
Le président de la République Emmanuel Macron, le 26 mai 2020. Crédit : Ludovic Marin / POOL / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix
et AFP

Le président Emmanuel Macron, qui a promis de se "réinventer", va intensifier ses consultations afin de "faire des propositions aux Français" entre le second tour des municipales le 28 juin et le 14 juillet, a indiqué l'Elysée à l'issue d'une rencontre avec les présidents des trois chambres (Sénat, Assemblée, CESE).

Dans ce cadre, le chef de l'État a décidé de charger Richard Ferrand (Assemblée), Gérard Larcher (Sénat) et Patrick Bernasconi (Conseil économique, social et environnemental) de lui remettre pour fin juin un diagnostic de sortie de crise.

Il va leur envoyer un courrier pour définir cette "mission informelle", qui portera sur "les grands sujets d'après-crise (organisation sociale, politique, économique) et les transitions à conduire dans l'après-Covid, dans un esprit de concorde nationale", a précisé l'Elysée.

Une initiative en vue de l'élection présidentielle de 2022 ?

Début juillet verra converger l'aboutissement de plusieurs travaux, comme ceux de la Convention citoyenne sur le climat et le Ségur de la Santé, qui participeront à l'élaboration du "cahier des charges pour construire l'après" et "matérialiser l'invitation du président à se réinventer, pour faire des propositions aux Français" après les municipales, a conclu l'Elysée.

À lire aussi
Michel Zecler, producteur de musique, a été tabassé par des policiers samedi dernier. police
Producteur tabassé à Paris : "J'ai moins confiance en la police qu'avant", dit Brunet

Parmi plusieurs options, est évoquée une "prise de parole forte" du président. Ces mesures pourraient lui permettre de lancer une nouvelle phase du quinquennat, deux ans avant l'élection présidentielle de 2022.

Emmanuel Macron avait appelé, lors de son allocution du 13 avril, à "nous réinventer, moi le premier", notamment en sortant "des sentiers battus" et des "idéologies" avec la crise du coronavirus

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Coronavirus Assemblée nationale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants