2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus en France : "Il faut s'attendre à des décisions difficiles", prévient Darmanin

Le ministre de l'Intérieur estime qu'il faut prendre "des décisions dures", "comme tous nos voisins" européens.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 15 octobre 2020 à Paris
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 15 octobre 2020 à Paris Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un nouveau tour de vis ? Emmanuel Macron réunit ce mardi 27 octobre au matin puis demain deux Conseils de défense consacrés à la deuxième vague de l'épidémie. Le président n'est pas le seul à consulter tous azimuts. Son premier ministre Jean Castex reçoit ce mardi en fin de journée les responsables politiques, puis les partenaires sociaux à Matignon. 

Confinement ? Reconfinement ? Partiel ? Autant de questions qui seront abordées lors de ces réunions au sommet. L'exécutif prépare les Français à l'option un durcissement des mesures. Selon Gérald Darmanin, "il faut s'attendre à des décisions difficiles" pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. 

"Je ne sais pas quelles seront exactement" ces décisions, a ajouté le ministre de l'Intérieur sur France inter, mais "à un moment il faut prendre des décisions dures", "comme tous nos voisins" européens

Quelles options ?

Gérald Darmanin s'est aussi exprimé sur le couvre-feu, actuellement en vigueur dans 54 départements. "Ce que je constate, c'est que le couvre-feu est très bien respecté", a aussi déclaré le ministre. "Il n'y a eu que 14.000 PV dressés, 14.620 exactement", pour non-respect du couvre-feu depuis le 17 octobre, a-t-il déclaré. 20.000 établissements recevant du public ont également été contrôlés depuis cette date, a précisé son entourage à l'AFP. Ce qui a donné lieu à "438 mesures administratives" dont "11 fermetures". 

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 21 novembre 2020 Coronavirus France
DIRECT VIDÉO - Coronavirus et confinement : suivez l'allocution d'Emmanuel Macron

Sur RTL, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a tiré la sonnette d'alarme. "On avait prévu qu'il y aurait cette deuxième vague, mais nous sommes nous-mêmes surpris par la brutalité de ce qui est en train de se passer depuis 10 jours", a-t-il reconnu. "La deuxième vague va probablement être plus forte que la première" et "beaucoup de nos concitoyens n'ont pas encore pris conscience de ce qui nous attend", a-t-il jugé. 

Le professeur a aussi évoqué les différentes options qui sont actuellement à l'étude. "Un couvre-feu plus massif à la fois dans ses horaires et dans son étendue" pourrait être mis en place. Deuxième option, un confinement. ll serait "moins dur" que celui de mars dernier. Quant au déconfinement, il s'effectuera via un "couvre-feu", indique-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Gérald Darmanin Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants