1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Contrats aidés : Emmanuel Macron "ne connaît pas le dossier", selon Nicolas Isnard
1 min de lecture

Contrats aidés : Emmanuel Macron "ne connaît pas le dossier", selon Nicolas Isnard

INVITÉ RTL - Nicolas Isnard, maire de Salon-de-Provence Les Républicains, a écrit une lettre ouverte au président de la République. Au sujet de la diminution des emplois aidés, il dénonce "un problème de méthode, en plus d'un problème de fond".

Selon le maire de Salon-de-Provence, Macron ne connaît pas le dossier des contrats d'aidés
Selon le maire de Salon-de-Provence, Macron ne connaît pas le dossier des contrats d'aidés
Crédit : SIPA
Contrats aidés : Emmanuel Macron "a tort et ne connait pas le dossier"
06:46
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

C'est le dossier qui empoisonne le gouvernement depuis le début de la rentrée politique. La diminution des emplois aidés. Cette mesure s'attire les foudres d'élus locaux, comme Nicolas Isnard, le maire de Salon-de-Provence, une ville de 44.000 habitants des Bouche-du-Rhône qui a écrit une lettre à Emmanuel Macron.

Si les emplois aidés sont jugés "inefficaces et coûteux" par le gouvernement, lui considère plutôt que leur diminution sans délai constitue un "véritable tsunami et traumatisme social". Il décrit "un désastre". "Des centaines, des milliers de nos concitoyens sont renvoyés chez eux, alors qu'ils travaillaient, il y a quelques jours encore ! Et on leur dit : 'le contrat aidé que vous effectuiez dans un hôpital, dans un lycée, dans une association s'arrête parce qu'il n'y a plus de crédit !", s'alarme-t-il.

"7% des emplois municipaux" de la commune de Salon-de-Provence sont des emplois aidés, et ils seraient entre "500 et 800" dans toute la ville. Nicolas Isnard rappelle à leur sujet que "ce sont des gens particuliers, pas employables ordinairement, des publics fragiles, des gens frappés de handicap, des gens sans formations, des seniors."

S'il accorde au président qu'il a "la légitimité à dire qu'il faut repenser le principe des contrats aidés", il le tacle violemment et souligne "un problème de méthode en plus d'un problème de fond. (...) Il a tort et ne connait pas le dossier".

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/