1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Concert de Black M annulé à Verdun : "C'est vraiment le fascisme qui nous attend", déplore Jean-Marc Todeschini
2 min de lecture

Concert de Black M annulé à Verdun : "C'est vraiment le fascisme qui nous attend", déplore Jean-Marc Todeschini

REPLAY / INVITÉ RTL - Le secrétaire d'État aux Anciens combattants déplore la réaction de certains élus après l'annonce d'un concert de Black M à Verdun.

Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire.
Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire.
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Concert de Black M annulé à Verdun : "C'est vraiment le fascisme qui nous attend", déplore Jean-Marc Todeschini
07:26
Concert de Black M annulé à Verdun : Jean-Marc Todeschini dénonce les "petits nazillons" qui ont menacé le maire
05:31
Concert Black M annulé : la déception des habitants de Verdun :
01:45
Marie de Fournas & Samuel Goldschmidt

Face à la polémique et aux critiques des élus d'extrême droite, le maire de Verdun a décidé d’annuler le concert de Black M, prévu le 29 mai, après les cérémonies de commémoration du centenaire de la bataille de Verdun. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État aux Anciens combattants comprend très bien la réaction du maire de Verdun. "Depuis hier, il vit des menaces en permanence", explique-t-il évoquant "des milliers de mails de haine", ainsi que des menaces concernant "sa famille et de ses enfants". Des messages écrits par "de petits nazillons et des anonymes", selon le secrétaire d'État.


Il en veut également aux élus du Front national qui "se servent des cérémonies patriotiques pour faire le buzz". "Ils déchaînent une campagne de haine et de violence qui sont incroyables. C'est de la mystification en permanence, de la falsification […] c'est aussi le début du totalitarisme et je dis que c'est vraiment le fascisme qui nous attend", affirme-t-il. Jean-Marc Todeschini leur reproche également certains propos tenus sur l'intégrité physique du chanteur. "On s'attaque à la couleur de l'artiste, […] or ceux qui ont donné leur vie à Verdun avaient toutes les couleurs de peaux et toutes les religions", s'agace-t-il.

Cela aurait été Matt Pokora, ils auraient dit oui parce que c'est un chanteur blanc

Un lycéen

Les habitants de Verdun, quant à eux, regrettent la décision du maire. Ils n'ont pas du tout apprécié que des éléments extérieurs à la Meuse leur donnent des leçons de mémoire. "Je ne vois pas quel est le problème que Black M vienne, même si ce n'est pas de mon registre", explique une maman qui habite un petit village sur les champs de bataille. "J'ai des enfants de 8 et 10 ans et ils étaient ravis d'aller voir Black M", poursuit-elle. Les lycéens de Verdun également sont déçus. "Pour une fois qu'il y avait un chanteur bien", lance un premier. "Cela aurait été Matt Pokora, ils auraient dit oui parce que c'est un chanteur blanc", affirme un second. Une dernière clos la conversation en parlant clairement de "racisme" envers Black M.

De son côté le Front national se dit satisfait de cette situation. "On aurait préféré que le concert soit maintenu, mais pas avec cet artiste. Il existe des artistes en Meuse, qui sont tout à fait aussi bons et qui mériteraient justement de par le fait qu'on est dans la commémoration, de faire parler d'eux. Et ce ne sont pas des artistes qui ont critiqué ou craché sur les Français", explique Bruno Rota, le secrétaire FN de la Meuse.

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/