2 min de lecture Polémique

Code du travail : "Le PS est perdu comme jamais il ne l'a été", constate Alba Ventura

ÉDITO - Soutenir ou non les manifestations du 12 septembre, telle est la question. Et le Parti socialiste n'a visiblement pas la réponse.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Code du travail : "Le PS est perdu comme jamais il ne l'a été", constate Alba Ventura Crédit Image : Éric Cabanis / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Face à la mobilisation contre la loi Travail, le parti socialiste n'a pas réussi à trancher. Divisé comme jamais, le PS a décidé de soutenir les manifestants mais sans se mélanger, sans y aller vraiment. On a du mal à retrouver une boussole au PS. C'est le PS "Et en même temps" : on soutient toutes les mobilisations contre les ordonnances - aussi bien la manif de la CGT le 12 septembre, que la manifestation de Jean-Luc Mélenchon le 23, "et en même temps" on n'appelle pas à manifester. On a ressorti la bonne vieille synthèse molle de l'époque, celle qui permet à chacun de voir midi à sa porte, d'aller manifester le 12 ou le 23 septembre (ou les deux), ou de rester chez soi. Au choix !

C'est comme ça que certains anciens "frondeurs", mais aussi quelques anciens "vallsistes", iront défiler, tout comme le Mouvement des jeunes socialistes (MJS), tandis que d'autres n'iront pas et d'autres encore manifesteront mais devant des préfectures. C'est à n'y rien comprendre. Ou plutôt on comprend qu'au PS on a décidé... de ne décider de rien.

Les socialistes expliquent cela avec des arguments d'une mauvaise foi sans nom. Ils expliquent désormais que c'est "le respect de l'indépendance syndicale" qui justifie de ne pas appeler à descendre dans la rue avec la CGT. Ah bon ! Parce que le PS n'a jamais manifesté aux côtés des syndicalistes ? Pourtant, on a les photos.

Les socialistes continuent de vivre comme des héritiers d'un empire en faillite

Alba Ventura
Partager la citation

Et avec Mélenchon, alors ? Là on explique que les socialistes ne sont pas des "insoumis". C'est vrai. Enfin la vérité c'est que les socialistes (à l'exception des "frondeurs") sont mal à l'aise après avoir voté la loi El Khomri. Cette loi Travail qu'Emmanuel Macron voulait porter quand il était ministre. Le PS est perdu comme jamais il ne l'a été.

À lire aussi
La poupée Trolls "Polly" a été retirée du marché après une polémique. société
Une poupée Hasbro accusée de faire l'apologie de la pédocriminalité

Mais plutôt que de parler de fond, on préfère tergiverser sur la pertinence d'une participation aux manifestations contre la loi Travail, on préfère deviser sur l'opportunité de changer de nom ou de déménager le siège du PS. On préfère ergoter sur les statuts du parti, ou encore se compter en vue de prendre les rennes du Parti socialiste en février prochain au congrès.

Les socialistes font comme ils ont toujours fait
: ils se parlent entre eux, ils ne sont plus d'accord sur rien, ils ne se ressemblent plus, ils n'intéressent plus grand monde, mais ils continuent de vivre comme des héritiers. Des héritiers d'un empire en faillite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Social Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants