1 min de lecture Emploi

Chômage : "Il y a une grande dose de scepticisme", explique le secrétaire général de Force ouvrière

Jean-Claude Mailly accueille avec prudence les annonces de Manuel Valls, rappelant qu'il "n'y a pas de miracles" en matière de lutte pour l'emploi.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Chômage : "Il y a une grande dose de scepticisme", explique le secrétaire général de Force ouvrière Crédit Image : Ambre Lefèvre / RTL.fr | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

Manuel Valls a annoncé plusieurs mesures pour lutter contre le chômage. Elles porteront notamment sur la formation des chômeurs, la renégociation de l'assurance chômage avec les partenaires sociaux et sur l'apprentissage en lien avec les présidents de région. Pour Jean-Claude Mailly, "des signes sociaux sont attendus" après les résultats des élections régionales, qui ont vu la gauche obtenir 5 régions en France métropolitaine

 "Je suis prudent sur les premières annonces car ça demande à être concrétisé". "Il n' y a pas de miracles, si on veut améliorer la formation des demandeurs d'emploi, il faut mettre de l'argent" explique le secrétaire général de Force ouvrière, précisant que l'État "ne peut pas tenir" les engagements qu'il a pris, d'un point de vue strictement budgétaire.

"Quels moyens est prêt à mettre gouvernement? Est-il prêt à tordre la barre?" demande t-il, rappelant les propos du président de la République, qui a lancé après les attentats du 13 novembre quele pacte de sécurité l'emportait sur le pacte de stabilité. "On aimerait bien que ce soit le pacte républicain" dit-il, évoquant la nécessité d'aller à l'encontre de certains impératifs européens si l'on veut "relancer la mécanique". Face à ces constats, "il y a une grande dose de scepticisme" vis à vis des annonces du gouvernement, avoue Jean-Claude Mailly.

Encore une fois, Monsieur Gattaz fait fausse route

Jean-Claude Mailly
Partager la citation

La logique d'austérité, qui est une "logique européenne", est dangereuse "socialement, économiquement et démocratiquement". Dans les résultats des élections, "les questions économiques et sociales tiennent une place déterminante" explique t-il, taclant au passage la proposition de Pierre Gattaz d'abolir les charges pour l'embauche d'un salarié pour les entreprises de moins de 250 salariés. "Encore une fois, Monsieur Gattaz fait fausse route" dénonce t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Chômage Jean-Claude Mailly
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants