1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Cambadélis aurait préféré que Hollande ne parle pas autant aux journalistes
1 min de lecture

Cambadélis aurait préféré que Hollande ne parle pas autant aux journalistes

INVITÉ RTL - Le Premier secrétaire du Parti socialiste a répondu aux questions de Benjamin Sportouch.

Jean-Christophe Cambadélis, invité de RTL le 14 octobre 2016
Jean-Christophe Cambadélis, invité de RTL le 14 octobre 2016
Crédit : Maxime Carignano / RTL
Cambadélis aurait préféré que Hollande ne parle pas autant aux journalistes
00:04:27
Jean-Christophe Cambadélis, invité de RTL le 14 octobre 2016
00:08:39
Primaire de la droite : un débat "très barbant", selon Cambadélis
00:02:01
Primaire de la droite : "Ils ont un programme commun, qui est une régression sociale sans précédent "selon Cambadélis
00:00:31
Jean-Christophe Cambadélis a répondu aux questions de Benjamin Sportouch
00:08:47
Benjamin Sportouch & Clarisse Martin

Au micro de RTL, Jean-Christophe Cambadélis est revenu sur le livre Un président ne devrait pas dire ça... des journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, où François Hollande dévoile de nombreuses confidences. Et contrairement à son habitude, le patron du Parti socialiste n'a pas soutenu inconditionnellement le président de la République, expliquant qu'il n'arrive plus à dénombrer les écrits publiés où François Hollande fait ses confidences.

"Je pense qu'il aurait été plus juste d'écrire un livre, mais pas de se confier à tant de journalistes". Pour autant, Jean-Christophe Cambadélis estime que le Président est toujours le meilleur candidat pour la gauche. Un choix qui n'est plus celui de tous les ténors du PS. Claude Bartolone, dans l'édition du vendredi 14 octobre de La Provence prend d'ailleurs ses distances avec François Hollande, et soutient qu'un "Président ne doit pas autant se confier", estimant qu'un devoir de silence est rattaché dans une moindre mesure à la fonction présidentielle. 

Jean-Christophe Cambadélis, s'il estime "qu'on est excessif avec le président de la République", à tel point que ça en devient "maladif", pense que François Hollande ne se protège pas suffisamment "de cet excès", mettant cela sur le compte de la "peopolisation actuelle" de la vie politique.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/