1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bourdin accusé d’agression sexuelle : Pécresse promet que "la loi du silence, c'est fini"
1 min de lecture

Bourdin accusé d’agression sexuelle : Pécresse promet que "la loi du silence, c'est fini"

La candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a assuré, ce mardi 18 janvier, que sur les violences faites aux femmes, "la loi du silence, c'est fini".

Valérie Pécresse face à Jean-Jacques Bourdin, le 18 janvier 2022.
Valérie Pécresse face à Jean-Jacques Bourdin, le 18 janvier 2022.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

L'ambiance était des plus froides entre Valérie Pécresse et Jean-Jacques Bourdin sur le plateau de BFM TV, mardi 18 janvier 2022. La candidate Les Républicains (LR) à la présidentielle de 2022 n'a en effet pas hésité à faire allusion aux accusations d'agression sexuelles qui visent le journaliste. 

"Je me suis clairement posée la question de ma participation à cette émission ce soir, en raison de l'ouverture d'une enquête par la justice à la suite d'une plainte déposée contre monsieur Bourdin pour tentative d'agression sexuelle", a d'abord lancé Valérie Pécresse sur le plateau délocalisé en Corrèze. "Si ces accusations sont avérées, elles sont graves et elles doivent être condamnées", a-t-elle poursuivi, après avoir assuré qu'elle respectait la présomption d'innocence.

Valérie Pécresse a promis, si elle était élue présidente de la République, qu'elle "ne laisserait plus aucune femme avoir peur de porter plainte". Et de marteler : "La loi du silence, c'est fini". "Pour que la parole se libère, il faut que les femmes se sentent soutenues. Et avec moi, elles le seront. Je voulais dire les choses en face parce que je suis franche et que je suis sans détour", a-t-elle conclu. 

"Je conteste les faits"

Visiblement ému, Jean-Jacques Bourdin a assuré qu'il avait décidé "de ne pas (s)'exprimer à ce sujet". "Mais je conteste les faits rapportés par la presse et je laisse la justice faire son travail", a-t-il ajouté.

À lire aussi

Valérie Pécresse avait conditionné sa participation à un "propos introductif" en début d'émission. Une enquête pour des soupçons d'agression sexuelle a été ouverte à Paris après une plainte déposée par une ancienne journaliste de BFMTV/RMC contre Jean-Jacques Bourdin.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/