1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bordeaux : la gestion d'Alain Juppé épinglée par la Cour des comptes
2 min de lecture

Bordeaux : la gestion d'Alain Juppé épinglée par la Cour des comptes

Selon la Chambre régionale des comptes de Nouvelle Aquitaine, la mairie de Bordeaux masquerait l'endettement de la Ville par des artifices comptables. Une accusation rejetée par Alain Juppé.

Alain Juppé à Bordeaux, le 16 février 2017
Alain Juppé à Bordeaux, le 16 février 2017
Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
Claire Gaveau & AFP

La Chambre régionale des comptes de Nouvelle-Aquitaine critique dans un rapport bientôt rendu public certaines pratiques budgétaires et comptables de la municipalité de Bordeaux. Ces dernières auraient permis à la ville dirigée par Alain Juppé d'éviter d'afficher un déficit en 2013 et 2015 alors que la ville avait connu des investissements notables ces dernières années comme la construction du stade Matmut-Atlantique, de la Cité municipale ou encore de la Cité du vin.

Ce rapport, dont l'Agence France Presse a consulté mercredi une version provisoire, pointe du doigt des "offres bancaires" traitées par la ville dans ses comptes comme de véritables emprunts, non réalisés dans les faits et donc reportés d'une année sur l'autre au titre des recettes

Il aurait donc fallu ôter ce montant des recettes de la Ville, rendant du même coup "déficitaires" les résultats annuels de 2013 et 2015, respectivement de 3,6 millions d'euros et 9,5 millions d'euros, selon les calculs des magistrats.

L'opposition dénonce des "comptes insincères"

Un déficit certes bien inférieur au seuil de 5% des recettes de fonctionnement "à partir duquel le préfet doit saisir la chambre" mais ces "emprunts non mobilisés" ont eu "pour seule finalité d'équilibrer les comptes clos, alors que l'équilibre réel du budget d'une collectivité territoriale suppose une évaluation sincère des recettes et des dépenses", souligne la Chambre. 

À lire aussi

Matthieu Rouveyre, chef de file de l'opposition socialiste, a une nouvelle fois accusé mercredi Alain Juppé de "comptes insincères" et de "cavalerie budgétaire". Le rapport définitif de la CRC devrait être officiellement présenté au prochain conseil municipal. 

Alain Juppé se défend de toute manipulation

Selon le rapport de la CRC, la ville justifie cette pratique par "des éléments de doctrine parfois anciens, et non par un texte réglementaire" et se défend de toute manipulation délibérée. "Dans son courrier de réponse, le maire, qui appelle à une clarification réglementaire, a maintenu son désaccord avec l'analyse de la chambre en soulignant que l'ensemble des collectivités locales ayant adopté une gestion pluriannuelle agissent comme la ville de Bordeaux", écrivent les magistrats. 

Ces pratiques avaient déjà été fustigées en 2016 par l'opposition municipales (socialiste et écologiste) qui avaient vivement interpellé Alain Juppé. Celui-ci avait démenti toute malversation ou "emprunts fictifs", mettant au contraire en avant une "bonne gestion" des deniers municipaux.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire