2 min de lecture Confidentiels politique

Bernard Cazeneuve, futur avocat, n'entend pas arrêter la politique

CONFIDENTIELS RTL - L'ancien premier ministre, qui reprendra sa robe d'avocat après les législatives, envisage aussi de prendre la plume pour évoquer son expérience.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Bernard Cazeneuve, futur avocat, n'entend pas arrêter la politique Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Loïc Farge

Bernard Cazeneuve n'est pas candidat à sa réélection, dans la Manche, où il avait élu pour la première fois en 1997, mais il bat la campagne des législatives pour le Parti socialiste, contre vents et marées. Quitte à aller soutenir certains candidats en grande difficulté. "Je ne suis pas de ceux qui abandonnent les combats, les amis, quand il y a des tempêtes", a-t-il lancé mardi 6 juin, en déplacement à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. "Je le fais comme un devoir".

Bernard Cazeneuve l'a pourtant fait savoir depuis longtemps : une fois la campagne terminée, il reprendra sa robe d'avocat dans un cabinet parisien. Un cabinet où il a déjà exercé au début des années 2000. Un choix qu'il fait apparemment sans trop de regrets. "J'ai eu la chance de faire tous les mandats, mais je n'ai jamais été dans l'addiction", assure l'ancien maire de Cherbourg à ce sujet.

Pas question pour autant de tirer un trait définitif sur la politique. Si le poste de premier secrétaire du Parti socialiste ne l'intéresse pas - pas son truc, il ne "sait pas faire" dit-il -, il n'a aucune intention de disparaître. "Ce n'est pas un départ de la politique. J'interviendrai de temps à autre. Avocat, j'aurai une parole libre. Sinon, il vaut mieux se coucher et mourir", lâche-t-il même avec l'humour flegmatique qu’on lui connaît.

À lire aussi
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le 24 novembre 2017 dans une école de Toulouse confidentiels politique
Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer veut-il en finir avec les heures de colle ?

"Mon problème, ce n'est pas Macron"

Le dernier chef du gouvernement du quinquennat Hollande envisage même de prendre la plume : "Je vais écrire, parler de mon expérience", explique-t-il, sans rentrer dans plus de détails. Il faut dire que Bernard Cazeneuve a l'habitude de prendre des notes chaque jour, comme "une discipline" de vie qu'il s'est imposée.

Quant à sa relation avec Emmanuel Macron, qu'on a souvent décrite comme difficile ces derniers temps, Bernard Cazeneuve jure qu’il n'en est rien. "J'ai été en désaccord, mais ça n'a pas altéré notre relation qui n'était pas bonne, elle était excellente", jure Bernard Cazeneuve à ce propos. Histoire de nous ôter le moindre doute, l'ancien premier ministre juge même le nouveau chef de l'État "pro, audacieux, intelligent". "Mon problème ce n'est pas Macron, ce sont les autres", dit-il, en référence aux candidats de La République En Marche qu'il juge dans l'ensemble trop inexpérimentés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confidentiels politique Bernard Cazeneuve Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788882623
Bernard Cazeneuve, futur avocat, n'entend pas arrêter la politique
Bernard Cazeneuve, futur avocat, n'entend pas arrêter la politique
CONFIDENTIELS RTL - L'ancien premier ministre, qui reprendra sa robe d'avocat après les législatives, envisage aussi de prendre la plume pour évoquer son expérience.
https://www.rtl.fr/actu/politique/bernard-cazeneuve-futur-avocat-n-entend-pas-arreter-la-politique-7788882623
2017-06-08 07:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PuX2QFbj8lv7Ll640t12ag/330v220-2/online/image/2017/0526/7788718480_bernard-cazeneuve-ancien-chef-du-gouvernement-de-la-presidence-hollande.jpg