1 min de lecture François Bayrou

Augmentation des enseignants : François Bayrou accuse le gouvernement de "clientélisme électoral"

LE GRAND JURY - Le président du MoDem pense que le gouvernement, depuis "des semaines", tente de séduire avec des augmentations de salaire dont la France n'a pas les moyens.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury du 1er mai 2016 : François Bayrou Crédit Image : RTL / Frédéric BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : Benjamin Sportouch | Durée : | Date : La page de l'émission
James Abbott
James Abbott

François Bayrou s'est montré offensif contre l'augmentation des salaires des enseignants dimanche 1er mai. Les enseignants des écoles maternelles et élémentaires vont recevoir un coup de pouce du gouvernement, comme l'a annoncé la ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem dans un entretien au Journal du dimanche publié samedi 30 avril. Leur prime va être alignée sur celle perçue par leurs collègues du second degré (1.200 euros annuels). Quelque chose que le président du MoDem ne voit pas d'un bon œil. 

"Je pense que la grande opération clientéliste a commencé depuis des semaines. Elle consiste à essayer de récupérer, catégorie par catégorie, les voix des uns et des autres en signant des chèques dont on n'a pas le premier euro sur son compte."

Il nuance en expliquant qu'en revanche l'augmentation du point d'indice des fonctionnaires, qui était bloqué depuis six ans, n'est pas une mauvaise chose car c'était "injuste". "Les autres mesures que l'on voit se multiplier, en direction des jeunes, de telle ou telle catégorie de la fonction publique... Oui c'est clientéliste et ça ne marchera pas. Pour choisir un Président, c'est un mouvement beaucoup plus profond qui ne répond pas à des choses aussi grossières."

François Hollande est quelqu'un qui n'assume pas la responsabilité de président de la République

François Bayrou
Partager la citation

François Bayrou s'en prend également personnellement au président François Hollande. "Je pense que François Hollande a perdu la très grande partie des cinq années qu'il lui étaient alloués et en même temps ses chances (pour 2017)."

À lire aussi
François Bayrou, le 8 octobre 2018 à Pau François Bayrou
Pour François Bayrou, les annonces d'Emmanuel Macron constituent "une révolution"

Le président du MoDem affirme que François Hollande "n'assume pas" la responsabilité de président de la République comme il le devrait. "Il se comporte comme si c'était une fonction politique, comme celle de premier secrétaire du PS, or c'est une fonction historique. Il n'a jamais endossé ce rôle, à un point caricatural."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Bayrou Najat Vallaud-Belkacem Enseignants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants