1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attentat à Paris : "Rien ne doit entraver la présidentielle", dit Cazeneuve
1 min de lecture

Attentat à Paris : "Rien ne doit entraver la présidentielle", dit Cazeneuve

À l'issue du conseil de défense à l'Élysée, le Premier ministre a appelé à l'union à la suite de l'attentat perpétré dans la capitale jeudi 20 avril dans la soirée

Bernard Cazeneuve entouré des ministre de l'Intérieur et de la Justice, vendredi 21 avril 2017, à l'Élsyée
Bernard Cazeneuve entouré des ministre de l'Intérieur et de la Justice, vendredi 21 avril 2017, à l'Élsyée
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Bernard Cazeneuve : "Rien ne doit entraver ce rendez-vous démocratique"
01:39
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

À deux jours de la présidentielle, le Premier ministre veut se montrer rassurant. À l'issue du Conseil de défense réuni vendredi 21 avril à la suite d'un attentat perpétré sur les Champs-Élysées la veille dans la soirée, ayant fait un mort et deux blessés parmi la police, Bernard Cazeneuve a appelé à l'union, à ne pas "céder à la peur" et à combattre "l'obscurantisme et l'intolérance". 

Celui qui était ministre de l'Intérieur pendant les précédentes attaques terroristes sur le sol français tient à ce que "rien d'entrave ce moment démocratique fondamental pour notre pays", qu'est l'élection présidentielle. "C'est uni que nous pourrons garantir le meilleur niveau de protection", a ajouté le chef du gouvernement.

La rédaction vous recommande

"Le gouvernement est pleinement mobilisé (...) À la veille d'un rendez-vous majeur, j'en appelle à l'esprit de responsabilité et à la dignité de chacun. Il nous appartient de ne pas céder à la peur, la manipulation, qui feraient le jeu des ennemis de la République", a-t-il poursuivi avant de conclure : "C'est l'obscurantisme et l'intolérance qui doivent être combattues et c'est l'unité qui doit prévaloir."

L'élection présidentielle est particulièrement sous haute tension après cette fusillade à la kalachnikov, mais aussi l'arrestation, à Marseille, de deux individus soupçonnés de préparer un attentat contre un candidat. Pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, une élection présidentielle se déroule sous l'État d'urgence. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/