1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Armes chimiques : "Je doute de l'affaire syrienne", émet François Asselineau
1 min de lecture

Armes chimiques : "Je doute de l'affaire syrienne", émet François Asselineau

Le candidat de l'Union populaire républicaine à la présidentielle a déclaré qu'il doutait de l'utilisation d'armes chimiques par le régime syrien.

François Asselineau en meeting à Dijon, le 10 février 2017
François Asselineau en meeting à Dijon, le 10 février 2017
Crédit : JC Tardivon/SIPA
Clarisse Martin & AFP

Au milieu des condamnations unanimes, la sortie de François Asselineau est surprenante. Interviewé sur TF1 le candidat à l'élection présidentielle François Asselineau, membre de l'Union populaire républicaine (UPR) a publiquement émis des doutes sur l'utilisation d'armes chimiques par le régime syrien, dans la guerre civile qui meurtrit le pays du Moyen-Orient.

"Je doute de l'affaire syrienne. On nous annonce que Bachar al-Assad aurait gazé des enfants. Je dis que nous n'en savons rien. Regardez ce qui s'est passé en 2003 en Irak avec l'histoire des armes de destruction massive qui appartenaient prétendument à Saddam Hussein. Les États-Unis étaient intervenus, mais Jacques Chirac avait dit non, justement parce qu'il n'y avait pas assez de preuves", a déclaré le prétendant à l'Élysée, connu pour soutenir des théories confinant parfois au conspirationnisme.

Selon la Maison Blanche, Bachar al-Assad s'est rendu coupable de crimes de guerre en utilisant des gaz mortels sur la ville de Khan Cheikhoun. 86 personnes, dont de nombreux enfants sont morts. Des centaines de blessés sont à déplorer. En représailles à cette attaque, les États-Unis ont répliqué, vendredi 7 avril, en bombardant la base de l'armée de l'air de Shayrat, près de Homs. Cette base aurait été le point de départ des avions ayant largué les armes chimiques sur la population syrienne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/