2 min de lecture Front national

Anticor ouvre sa charte aux candidats du FN, "un parti qui a changé"

L'association d'anti-corruption refusait jusqu'alors de faire signer sa charte éthique aux candidats frontistes.

Marine Le Pen entourée de militants de FN à Marseille le 6 septembre 2015
Marine Le Pen entourée de militants de FN à Marseille le 6 septembre 2015 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Le Front national, un parti comme les autres ? L'association Anticor, qui lutte contre la corruption et souhaite favoriser la transparence dans la vie publique, vient d'autoriser les candidats du Front national à signer sa charte éthique pour les prochaines élections. Mandat unique, sanction financière en cas d’absentéisme des élus, lutte contre les conflits d'intérêt... La charte compte de nombreux points afin d'améliorer la vie publique. Jusqu'alors, les candidats FN étaient exclus de facto au nom de leur appartenance partisane. 

"La diabolisation, on a essayé ça pendant 20 ans, ça ne marche pas", explique Jean-Christophe Picard, le président d'Anticor, contacté par RTL.fr. Cela ne nous semblait pas très juste. Aujourd'hui, les digues ont sauté. Le FN de Jean-Marie Le Pen n'est pas celui de Marine Le Pen et dans le paysage politique, les propos du FN sont loin d'être les pires. Il suffit d'écouter certains comme Nadine Morano ou encore Robert Ménard..."

Dans un communiqué, Anticor a annoncé ce mercredi 7 octobre que son Conseil d'Administration (CA) a considéré "qu'il n'était pas possible d'écarter une tête de liste signataire au seul motif qu'elle appartiendrait au FN. Le CA a notamment considéré que ce parti avait suffisamment changé, comme en témoigne la récente exclusion de Jean-Marie Le Pen".

À lire aussi
Marine Le Pen aux cotés de Sophie Montel en octobre 2015 Rassemblement national
Marine Le Pen dézinguée dans le livre de l'ex-FN Sophie Montel

Un moyen pour "tester" le FN

"Maintenant il faut voir s'ils signent, explique Jean-Christophe Picard. S'ils jouent le jeu notamment sur la condition cardinale qui est celle du non-cumul. Inclure le Front national c'est aussi un bon moyen de les tester, de voir si le discours suit les actes." Pour l'heure, au Front national on se réjouit de ne plus être persona non grata. Nicolas Bay, secrétaire général du FN y voit "la réparation d'une injustice". Auprès de nos confrères de Metronews, il parle d'une "démarche de sagesse de l'association, qui semble faire le constat lucide qu'on ne peut pas écarter un parti qui rassemble 25 à 30 % des électeurs". 

Contacté par RTL.fr, Florian Philippot salue, sans effusion, la décision d'Anticor : "C'est une bonne nouvelle que le FN soit considéré, c'est tant mieux. Cela ne fait qu'acter ce que les Français ont déjà compris depuis longtemps". Et le vice-président du FN de promettre de "regarder la charte dans le détail" avant. Pour l'heure, aucun candidat du Front national n'a fait connaître son intérêt pour la charte d'Anticor qui n'est signée que par deux candidats. En 2012, Anticor avait écrit aux candidats à la présidentielle en excluant Marine Le Pen, une décision critiquée à l'époque par le parti. Depuis, la "normalisation" opérée par Marine Le Pen semble avoir porté ses fruits.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Corruption Transparence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780012914
Anticor ouvre sa charte aux candidats du FN, "un parti qui a changé"
Anticor ouvre sa charte aux candidats du FN, "un parti qui a changé"
L'association d'anti-corruption refusait jusqu'alors de faire signer sa charte éthique aux candidats frontistes.
https://www.rtl.fr/actu/politique/anticor-ouvre-sa-charte-aux-candidats-du-fn-un-parti-qui-a-change-7780012914
2015-10-07 20:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0HKDEB80LXYBuA1iGZ0yVQ/330v220-2/online/image/2015/1007/7780012969_marine-le-pen-entouree-de-militants-de-fn-a-marseille-le-6-septembre-2015.jpg