1 min de lecture Nutrition

Alimentation : Matignon souhaite rendre l'étiquettage Nutriscore obligatoire

Lors de son discours de politique générale, prononcé mercredi 12 juin, Édouard Philippe a annoncé qu'il souhaitait que cet outil de santé publique, mis au point pour mesurer la qualité nutritionnelle des aliments, devienne obligatoire.

Les étiquettes permettent de fournir au consommateur une information simple et rapide concernant les qualités nutritionnelles de l'aliment
Les étiquettes permettent de fournir au consommateur une information simple et rapide concernant les qualités nutritionnelles de l'aliment Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Le Nutriscore, logo informatif sur la qualité nutritionnelle des aliments, bientôt sur toutes les produits ? C'est le souhait qu'a émis Édouard Philippe, mercredi 12 juin, lors de son discours de politique générale

Le marqueur nutritionnel a été introduit par le gouvernement français en 2016. Il va de la lettre A à E et du vert au rouge, du plus bon au plus mauvais, afin d'informer le consommateur le plus simplement et le plus rapidement

Pour l'instant, le Nutriscore est obligatoire sur les publicités. Mais, dans les magasins, les étiquette sont apposées par les entreprises qui le souhaitent. Celles qui fabriquent les boissons et les aliments les plus gras et sucrés vont donc moins renseigner les informations nutritionnelles de leurs produits...

Pour que cette situation change, le Premier ministre souhaite rendre le Nutriscore obligatoire. "Nous la défendrons auprès de la Commission européenne et de nos partenaires" a-t-il annoncé devant les députés.

Lutter contre l'obésité

À lire aussi
Un enfant victime de malnutrition au Yemen (illustration) Santé
Malnutrition : un jeune enfant sur trois est mal nourri ou en surpoids selon Unicef

Cette mesure rentre dans la lutte contre l'obésité du gouvernement. L'objectif d'Édouard Philippe : diminuer de 15% l'obésité des adultes et de 20% celle des enfants d'ici à 2023. "Il s'agira d'un objectif national, pour l'école, la santé, le sport, l'agriculture, l'industrie" a-t-il déclaré. Le Premier ministre a également demandé aux parlementaires de soumettre leurs propositions afin de lutter contre le problème. 

Depuis le 1er juillet 2018, déjà, les boissons les plus sucrés sont davantage taxées. En France, 17% de la population est obèse, soit plus de 8 millions de personnes

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nutrition Édouard Philippe Obésité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants