2 min de lecture Politique

Alba Ventura : "La famille est devenue un sujet éruptif"

CHRONIQUE - La guerre de la famille est relancée. Multitude d'amendements, cris d'orfraie : c'est beaucoup pour une loi largement vidée de ses aspects polémiques. On fait simplement de la politique.

>
La famille est devenue un sujet éruptif Crédit Image : AFP / Martin Bureau | Crédit Média : Alba Ventura | Date :
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

La loi famille est de retour. Son examen avait été reporté par François Hollande après le succès de la "Manif pour tous". L'arrivée d'un nouveau texte a provoqué lundi 19 mai une levée de boucliers à droite et une pluie d'amendements. 

Levée de boucliers injustifiée

Ce n'est pas justifié. Il n'y a rien de franchement révolutionnaire dans ce nouveau texte. Il n'y a rien qui relève de la procréation médicalement assistée (PMA), et encore moins de la gestation pour autrui (GPA). Il n'y a rien, non plus, sur l'adoption, la filiation ou l'accès aux origines des enfants nés sous X.

Cela n'empêchera pas un ou deux députés de gauche de déposer un amendement sur la PMA (sans doute un écolo). Mais sur ce point, François Hollande a déjà dit "niet". Il n'a pas envie de se retrouver avec une nouvelle polémique sur les bras.

En février dernier, François Hollande et Jean-Marc Ayrault avaient perdu la face en reculant face aux manifestants anti-mariage. Le projet avait été abandonné du jour au lendemain, alors que déjà à l'époque il y avait beaucoup de fantasmes sur ce texte. Il fallait apaiser les esprits...

À lire aussi
Une urne et du gel hydroalcoolique (illustration) élections municipales
Municipales 2020 : une élection annulée à cause de l'abstention due à la Covid-19

L'obstruction de la droite est une manipulation politique. Elle cherche à surfer sur une vague qui lui avait plutôt réussi au moment de la loi sur le mariage homo. On retrouve les mêmes députés qui ferraillaient contre la loi sur le mariage pour tous.

Pour l'UMP, qui traverse des moments compliqués, c'est une manière de se refaire une santé à moindre frais sur le thème fédérateur de la famille.

De la vie quotidienne

Il y a bien sûr des choses à discuter dans le texte. Ainsi, est-ce au législateur d'imposer la garde alternée ? C'est sans doute trop sensible pour être laissé à la loi. Est-ce bien malin de sanctionner par une amende un père, par exemple, qui n'use pas de son droit de visite du week-end ? Un peu de souplesse sur ces sujets très inflammables, ça ne ferait pas de mal. On ne peut pas tout décider dans une loi. La famille c'est à la carte, pas au menu.

Pour le reste, cette loi c'est surtout de la vie quotidienne. Donc c'est juste utile. Un beau-parent doit-il pouvoir emmener à l'hôpital l'enfant de son conjoint qui fait une crise d'appendicite en urgence ? Oui. Dans un couple divorcé, l'un des deux parents peut-il déménager sans demander l'accord de l'autre parent ? Non. 

Les deux camps se caricaturent

On ne peut plus débattre tranquillement de ces questions. La famille est devenu un sujet éruptif, presque une guerre de religion. La faute en revient aux deux camps qui se caricaturent : la gauche qui "détruit la famille" contre la droite qui "refuse le progrès". C'est l'héritage du débat hystérique du mariage pour tous.

Les Français se retrouvent au milieu des deux blocs qui ne peuvent plus se parler. Les radicaux des deux camps oublient qu'ils ne sont pas là pour changer ou préserver les bonnes mœurs. Ils sont là pour changer les lois en fonction des évolutions de la société. La société, elle, évolue sans cesse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Famille Loi Famille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants