1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alain Duhamel : "La stratégie de l'unité nationale"
1 min de lecture

Alain Duhamel : "La stratégie de l'unité nationale"

REPLAY / ÉDITO - François Hollande va inaugurer jeudi 17 décembre avec Xavier Bertrand un monument dans le Pas-de-Calais.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
Alain Duhamel : "La stratégie de l'unité nationale"
03:28
Alain Duhamel : "La stratégie de l'unité nationale"
03:27
Alain Duhamel

François Hollande inaugurera jeudi 17 décembre en présence de Xavier Bertrand, un monument commémorant les fraternisations pendant la Première Guerre mondiale à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais). Il s’agit d’abord pour Alain Duhamel d’un "geste républicain de la part d’un président garant des institutions en direction d’un grand élu de droite qui vient de prendre la tête d’une région de gauche", le Nord. Cependant, cela pourrait aussi être l’amorce d’une nouvelle stratégie.

Il ne s’agit pas d’un renversement d’alliance, comme le souligne l’éditorialiste, mais plutôt “des petits cailloux blancs d’unité”. La gauche et la droite peuvent se retrouver sur plusieurs sujets, notamment dans la lutte contre le Front National ou autour des réformes de sécurité. La préparation de mesures sur le chômage début janvier pourrait également intéresser certains élus de droite.

Cette unité gauche-droite n’est évidemment pas du goût de tout le monde. Jean-Pierre Raffarin qui a refusé la stratégie du ni ni lors des régionales voudrait que le gouvernement consulte l’opposition sur la question du chômage. D’autres comme François Bayrou sont également sur cette ligne. Tandis que Nicolas Sarkozy refuse cette unité.

Mais alors quelle stratégie pour la droite, le durcissement ou l’ouverture ? Pour Alain Duhamel,  “les deux ont marqué des points et ont leurs limites”. Laurent Wauquiez, député de la Haute-Loire a affiché une ligne à droite plutôt dure et a réussi une bonne performance lors des régionales. De son côté, Philippe Richert, le candidat Les Républicains dans le Grand Est a adopté une ligne moins dure, ce qui ne l’a pas empêché de remporter la région.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/