1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Agnès Buzyn critique ceux qui vont aux urgences pour "des renouvellements d'ordonnances"
1 min de lecture

Agnès Buzyn critique ceux qui vont aux urgences pour "des renouvellements d'ordonnances"

INVITÉE RTL - Un amendement vise à instaurer un "forfait de réorientation", destiné à inciter l'hôpital à orienter les patients vers des médecins.

Agnès Buzyn au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI
Agnès Buzyn au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI
Crédit : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS
Agnès Buzyn critique ceux qui vont aux urgences pour "des renouvellements d'ordonnances"
01:49
Le Grand Jury d'Agnès Buzyn
52:45
Le Grand Jury du 21 octobre 2018
52:57
Olivier Bost & Marie-Pierre Haddad

Comment désengorger les urgences ? Les députés ont adopté en commission, mercredi 17 octobre, un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale visant à désengorger les urgences hospitalières. 

Cet amendement du rapporteur général Olivier Véran (La République En Marche) instaure un "forfait de réorientation" qui doit inciter l'hôpital à orienter les patients qui ne relèvent pas des urgences vers la médecine de ville

Lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCIAgnès Buzyn a rappelé l'origine de cet amendement : "Cette proposition de loi est une expérimentation issue d'autres pays. Elle ne sort pas de nulle part. Beaucoup de pays observent la même chose que nous. Les urgences sont engorgées parce qu'il y a de plus en plus de difficultés à trouver un médecin de ville qui prend sans rendez-vous. Cette difficulté fait que l'on va aux urgences". 

La ministre des Solidarités et de la Santé rappelle qu'il y a des urgences vitales. "Il faut préserver du temps des urgentistes pour ça. Il y a aussi de la bobologie. Il y a même parfois des gens qui viennent aux urgences pour des renouvellements d'ordonnances. C'est un peu désespérant", estime-t-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/