2 min de lecture Benoist Apparu

Affaire Sarkozy : peu de monde à droite pour défendre l'ancien président

DÉCRYPTAGE - Les ténors de l'UMP n'ont pas réagi aux révélations du journal "Le Monde" de ce vendredi, concernant une mise sur écoute de Nicolas Sarkozy pour soupçon de trafic d'influence.

L'avocat de Nicolas Sarkozy, ici le 23 août 2007, affirme qu'il n'y a eu aucun trafic d'influence.
L'avocat de Nicolas Sarkozy, ici le 23 août 2007, affirme qu'il n'y a eu aucun trafic d'influence. Crédit : AFP / THOMAS COEX
Générique 1
Vincent Derosier et La rédaction numérique de RTL

Déjà mis en difficulté par les enregistrements clandestins de Patrick Buisson, Nicolas Sarkozy se retrouve de nouveau dans une mauvaise passe. Le Monde a révélé ce vendredi que l'ancien président a été écouté par des juges dans une affaire de trafic d'influence impliquant un haut magistrat.

Or, les soutiens envers Nicolas Sarkozy ne sont pas nombreux. Pas de réaction de la part des ténors de l'UMP, alors que le Parti socialiste a réagi tôt dans la matinée, juste après la publication des informations du Monde. Tout en expliquant que la justice doit faire son travail, les socialistes évoquent tout de suite un scandale d'État, avec en toile de fond l'idée qu'autour de Nicolas Sarkozy, il n'y a qu'"affaires" et "magouilles".

Deux types de réactions

Malgré ces attaques, la droite est restée muette quelques heures. La riposte ne s'est organisée que dans l'après-midi de vendredi. Premier type de réaction : c'est un complot avec une justice qui est aux mains des socialistes. "Depuis 'le mur des cons', on connaît la neutralité des juges", tweete Thierry Mariani. Pour le bras droit de Brice Hortefeux, Geoffroy Didier, on s'acharne sur un homme innocent.

L'autre ligne de défense consiste à affirmer que cette méthode d'enquête est illégale. "Les écoutes qui ont été faites de Nicolas Sarkozy et de ses proches sont illégales", dit le député UMP du Nord Sébastien Huyghe. "Le soupçon de financement de campagne par la Libye est abracadabrantesque, comme aurait dit un ancien président de la République", ajoute-t-il au micro de RTL.

>
"Les écoutes qui ont été faites de Nicolas Sarkozy et de ses proches sont illégales", dit le député UMP du Nord Sébastien Huyghe Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date :
À lire aussi
Benoist Apparu invité de la social room RTL présidentielle 2017
VIDÉO - François Fillon : "Non, il n'y a pas de vote caché", assure Benoist Apparu

L'avocat Patrick Devedjian parle d'"atteinte aux libertés fondamentales", Henri Guaino d'"atteinte à la démocratie" et Benoist Apparu de "scandale d'État".

Face à toute cette agitation, Nicolas Sarkozy a choisi de ne rien changer. Il est à Genève pour assister à un concert de Carla Bruni et lundi, aux dernières nouvelles, il sera à Nice avec Bernadette Chirac.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Benoist Apparu Nicolas Sarkozy Thierry Mariani
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770268353
Affaire Sarkozy : peu de monde à droite pour défendre l'ancien président
Affaire Sarkozy : peu de monde à droite pour défendre l'ancien président
DÉCRYPTAGE - Les ténors de l'UMP n'ont pas réagi aux révélations du journal "Le Monde" de ce vendredi, concernant une mise sur écoute de Nicolas Sarkozy pour soupçon de trafic d'influence.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-sarkozy-peu-de-monde-a-droite-pour-defendre-l-ancien-president-7770268353
2014-03-08 14:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mWpajH_A60NYdqwb3yVLPw/330v220-2/online/image/2014/0307/7770235321_l-avocat-de-nicolas-sarkozy-ici-le-23-aout-2007-affirme-qu-il-n-y-a-eu-aucun-trafic-d-influence.jpg