1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Penelope Fillon : la bourde de François de Rugy
2 min de lecture

Affaire Penelope Fillon : la bourde de François de Rugy

REPLAY - L'ancien candidat à la primaire de la gauche a voulu ironiser sur les soupçons autour de l'épouse de François Fillon dans un tweet très maladroit.

François de Rugy, le 22 janvier 2017
François de Rugy, le 22 janvier 2017
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Affaire Penelope Fillon : la bourde de François de Rugy
00:03:35
Affaire Penelope Fillon : la bourde de François de Rugy
00:03:32
Anne-Laure Poisson & Julien Absalon

Pendant la campagne pour la primaire de la gauche, François de Rugy s'était distingué en étant le seul candidat à avoir choisi une femme comme directrice de campagne. Parmi ses "66 mesures pour une France de tous les progrès", on trouvait aussi un engagement pour un "objectif 100% parité pour en finir avec le scandale de l'inégalité femmes/hommes". Lundi soir, le député s'est finalement doublement pris les pieds dans le tapis en voulant ironiser sur l'affaire Penelope Fillon.

Le femme du candidat de la droite à l'élection présidentielle est soupçonnée d'avoir été rémunérée pour un emploi fictif d'assistante parlementaire. Un emploi pour lequel elle a été rémunérée jusqu'à 7.900 euros par mois quand son mari est au gouvernement., au total elle aurait touché 500.000 euros brut d'argent public entre 1998 et 2006.

Informations confidentielles et écart de salaire

C'est justement sur cette rémunération que François de Rugy cherche à rebondir. Dans un tweet, supprimé depuis, il publié la photo de deux bulletins de paie assortie de la légende : "Ce soir avant de quitter le bureau, je signe les fiches de paye de deux de mes collaborateurs parlementaires #Penelopegate". Premier problème, s'il a pris soin de cacher les noms de ses assistants parlementaires, leur numéro de sécurité sociale est lui toujours bien visible. Une information personnelle et confidentielle qui peut permettre leur identification.

Ces numéros permettent aussi de constater que François de Rugy emploie un homme et une femme, avec l'écart de salaire qui va avec. Comme le relève l'Express, la femme est en effet payée 2.289,42 euros nets pour 151,67 heures de travail quand son comparse masculin est payé plus : 2.434,16 euros nets, pour moins d'heures, 121,34 heures. On est loin de la parité chère à Gérard Larcher.

Interpellé par l'hebdomadaire, le député reconnait avoir commis "une erreur" en publiant les numéros de Sécurité sociale de ses collaborateurs. Concernant la différence salariale, il l'explique par des tâches différentes : "Mon collaborateur s'occupe de l'aspect législatif et de la rédaction d'amendement tandis que ma collaboratrice effectue un travail de secrétariat, indispensable".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.