1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Julien Bayou : son ex-compagne parle pour la première fois
3 min de lecture

Affaire Julien Bayou : son ex-compagne parle pour la première fois

VU DANS LA PRESSE - Dans un entretien accordé au média Reporterre, la femme dont Sandrine Rousseau s'était fait la porte-parole revient sur son histoire avec Julien Bayou. Un récit glaçant.

Julien Bayou à l'Assemblée nationale en octobre 2022.
Julien Bayou à l'Assemblée nationale en octobre 2022.
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Affaire Julien Bayou : son ex-compagne parle pour la première fois
00:01:22
Jeanne Le Borgne

"Je suis tombée dans ses filets de mec professionnel de la séduction, au discours féministe et progressiste bien rodé, de serial trompeur, de manipulateur qui utilise les femmes comme des objets sexuels et des doudous." Reporterrele média spécialiste des questions environnementales, est allé à la rencontre de plusieurs ex-compagnes de Julien Bayou et toutes témoignent des violences psychologiques dont elles ont été victimes par l'ex-secrétaire général d'Europe-Écologie-Les Verts (EELV). 

Emprise, humiliation, mensonges... Les faits décrits par nos confrères sont édifiants. L'une d'entre elles révèle avoir fait deux tentatives de suicide suite à sa relation. Une autre être tombée en dépression. Surtout, pour la première fois, l'ex-compagne de Julien Bayou évoquée par Sandrine Rousseau dans l'émission "C à vous", le 19 septembre dernier, a livré sa version de l'histoire. Pour rappel, la députée avait accusé l'ancien secrétaire national de “comportements qui sont de nature à briser la santé morale des femmes”, avant d'assurer : "J’ai reçu longuement, à mon domicile, son ancienne petite amie avant qu’elle ne tente de s’ôter la vie."

Cette petite amie en question révèle à Reporterre avoir eu "l'impression de devenir folle" durant cette relation et avoir douté de sa propre réalité face aux mensonges à répétition et contradictions de Julien Bayou. Parmi les nombreux traumatismes laissés par cette relation, la jeune femme revient sur un événement particulièrement choquant. Le jour où elle a découvert le nom de l'homme qui l'avait violée quelques années auparavant sur son site internet de campagne pour les Régionales. "Quand je lui ai fait remarquer, il m’a dit qu’il avait vu, oui, mais qu’il avait visiblement oublié d’enlever le nom. Je lui ai demandé d’écrire à cet homme pour lui dire qu’il ne voulait pas de son soutien. Mais il a refusé. J’étais sidérée", se remémore-t-elle.  

Deux tentatives de suicide

La jeune femme raconte également comment elle a géré sa fausse-couche seule, de peur que son compagnon "minimise sa souffrance". Compagnon qui finira par la quitter via un simple message WhatsApp, après lui avoir avoué l'avoir régulièrement trompée, et ce, sans se protéger. L'ex-compagne de Julien Bayou souffre depuis de stress post-traumatique et de comportements dissociant, qui s’accompagnent de conduites auto-agressives.

Le 30 juin 2022, elle a écrit une "lettre à plusieurs membres d’EELV dans laquelle elle faisait part de sa volonté de 'mourir pour protéger les autres. Pour que quelqu’un se décide à poser les questions, écouter les réponses. Ne pas nous isoler nous. Et l’éloigner des lieux de pouvoir et de militance'', rapporte Reporterre. Elle tentera alors, pour la seconde fois en quelques mois, de mettre fin à ses jours. Mais sera sauvée par ses voisins qui avaient été prévenus par le député. Celui-ci tentera alors de récupérer cet épisode dramatique à sa faveur. Un dernier coup bas qui donnera la force nécessaire à la jeune femme pour témoigner

De son côté, Bayou nie les accusations

Deux semaines après les premières accusations, Julien Bayou s'était défendu. "Il n'y a pas d'affaire Bayou. Il n'y a pas d'accusation. Il n'y a pas de fait sous-tendant les anathèmes que j'ai pu entendre", avait-il affirmé dans un entretien au Monde. "Je suis dans une situation, c'est Kafka : je suis innocent de faits qui ne me sont pas présentés, et dont je ne peux me défendre", avait-t-il répété à plusieurs reprises sur le plateau de C à vous.

Dans le Monde, il affirme que Sandrine Rousseau "est allée trop loin. Et tout le monde le mesure", ajoute le député, qui a repris le même jour sa place dans l'hémicycle de l'assemblée nationale, à un rang de son accusatrice. Pour lui, "il ne faut pas confondre féminisme et maccarthysme". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.