1 min de lecture Jean-François Copé

Affaire Copé : le "système Bygmalion" dans le collimateur de la justice

DÉCRYPTAGE - L'agence de communication, fondée en 2008 par deux proches de Jean-François Copé, est soupçonnée d'avoir "surfacturé" certaines de ses prestations à l'UMP, mais aussi à d'autres clients.

Jean-François Copé à Nantes, le 26 février 2014
Jean-François Copé à Nantes, le 26 février 2014 Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Georges Brenier

Mise en cause par Le Point, la société Bygmalion est accusée d'avoir surfacturé certaines de ses prestations à l'UMP lors de l'élection présidentielle de 2012, pour une somme totale de 8 millions d'euros

Un tarif d'autant plus exorbitant que le parti, très endetté, a dû solliciter ses militants en 2013 pour renflouer les caisses de l'UMP après l'invalidation des comptes de campagnes du candidat Nicolas Sarkozy.

Des assertions vigoureusement démenties par le cofondateur de l'agence, Guy Alvès, qui assure à RTL que "tout ce qui a été fait pour l'UMP l'a été en toute transparence et sans aucune surfacturation". Ces soupçons de surfacturation ont néanmoins poussé la justice à s'intéresser aux comptes de l'agence et à ses nombreux autres clients.

Des tarifs qui posent question

À lire aussi
Jean-François Copé, le 19 octobre 2016 Gilets jaunes
"On n'est pas couché" : pour Copé, les extrêmes "ont pris le relais" parmi les "gilets jaunes"

Ainsi, les policiers tentent de faire toute la lumière sur les conditions dans lesquelles France Télévisions - pour qui Bastien Millot, l'un des cofondateurs de Bymallion, travaillait il y a encore quelques années - a payé près de deux millions d'euros de prestations à Bygmalion.

Le parquet de Créteil, de son côté, étudie également les modalités du contrat qui unit toujours la mairie de Saint-Maur-des-Fossés à la société de Bastien Millot. Là-aussi, les tarifs des prestations fournis par l'agence, comme pour la création d'un guide de la ville, ont littéralement explosé.

Ces divers surcoûts seraient dus à "des frais d'exécution d'urgence". Des frais supplémentaires qui n'auraient d'ailleurs jamais été justifiés, selon les enquêteurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-François Copé UMP Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770078413
Affaire Copé : le "système Bygmalion" dans le collimateur de la justice
Affaire Copé : le "système Bygmalion" dans le collimateur de la justice
DÉCRYPTAGE - L'agence de communication, fondée en 2008 par deux proches de Jean-François Copé, est soupçonnée d'avoir "surfacturé" certaines de ses prestations à l'UMP, mais aussi à d'autres clients.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-cope-le-systeme-bygmalion-dans-le-collimateur-de-la-justice-7770078413
2014-02-28 10:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XsExSH4MM4jBirmH3Fospw/330v220-2/online/image/2014/0227/7770051504_jean-francois-cope-a-nantes-le-26-fevrier-2014.jpg