1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Bourdin : Anne Nivat accuse Valérie Pécresse d'"instrumentalisation"
1 min de lecture

Affaire Bourdin : Anne Nivat accuse Valérie Pécresse d'"instrumentalisation"

Après la prise de parole de Valérie Pécresse face à Jean-Jacques Bourdin au début de l'émission diffusée sur BFMTV mardi 18 janvier, sa femme Anne Nivat dénonce une instrumentalisation politique.

Jean-Jacques Bourdin est accusé de tentative d'agression sexuelle par une ancienne journaliste de RMC.
Jean-Jacques Bourdin est accusé de tentative d'agression sexuelle par une ancienne journaliste de RMC.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Romain Giraud

Alors que Jean-Jacques Bourdin est visé par une plainte de tentative d'agression sexuelle par une ancienne collègue journaliste qui travaillait sur RMC et BFMTV avec lui, Valérie Pécresse, invitée de son émission La France dans les yeux mardi avait pris la parole face à lui durant près de 2 minutes. Elle avait déclaré concernant les violences faites aux femmes que "la loi du silence, c'est fini". 

Au lendemain de cette intervention, la femme de Jean-Jacques Bourdin, la journaliste Anne Nivat, a dénoncé une instrumentalisation à des fins politiques du discours de la candidate LR. 

"Je réprouve l'instrumentalisation immédiate politique ainsi que la communication" de Valérie Pécresse, a affirmé la journaliste sur le plateau de C à vous sur France 5 mercredi soir. "Ce n'est pas à moi de dire si elle est dans son rôle, mais elle est venue à l'émission car elle a besoin de l'audience et des journalistes", a-t-elle expliqué, tout en concédant être d'accord sur le fond concernant les violences faites aux femmes, mais aussi de la présomption d'innocence qui doit être respectée

Pour rappel, Jean-Jacques Bourdin est visé depuis dimanche par une plainte pour "agression sexuelle", et le groupe Altice Media a annoncé l'ouverture d'une enquête interne. L'information révélée par Le Parisien concerne des faits qui seraient prescrits. La plaignante, une ancienne journaliste de BFMTV et RMC âgée aujourd'hui de 33 ans affirme que celui-ci "l'a saisie par le cou et tenté de l'embrasser à plusieurs reprises" dans une piscine d'un hôtel de Calvi en 2013, lors d'un déplacement professionnel, selon le récit du quotidien confirmé par Me Laure Heinich, avocate de la plaignante.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/