1 min de lecture Alexandre Benalla

Affaire Benalla : le directeur de la police nationale auditionné au Sénat

Éric Morvan, le directeur général de la police nationale, a été entendu par la commission d'enquête du Sénat ce mercredi 25 juillet 2018. "Je n’étais pas dans la boucle de ceux qui savaient" a-t-il expliqué.

Eric Morvan, directeur général de la police nationale, devant la commission d'enquête du Sénat le 25 juillet 2018
Eric Morvan, directeur général de la police nationale, devant la commission d'enquête du Sénat le 25 juillet 2018 Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
Journaliste

Les auditions se poursuivent dans l'affaire Benalla, après celle de Gérard Collomb à l'Assemblée nationale devant la commission des Lois, c'est le directeur général de la police nationale qui a été entendu au Sénat durant une heure et demi mercredi 25 juillet. Éric Morvan a expliqué qu'il n'avait pas connaissance de la présence d'Alexandre Benalla lors du 1er Mai. "Je n’étais pas dans la boucle de ceux qui savaient" a-t-il déclaré.

"Je n'ai pas à être rendu destinataire de toutes les demandes d'observateur présentées aux service de police". Il a tout de même précisé au début de son audition qu'il connaissait M. Benalla pour l'avoir croisé depuis sa prise de fonction le 28 août dernier. "Je l'identifiais clairement comme un 'collab' du cabinet de la présidence de la République".

Quant à la sanction infligée à Alexandre Benalla décidée par Patrick Strzoda, Éric Morvan dit qu'il aurait fait la même chose. Il parle d'une "sanction qui n'est pas clémente".

À lire aussi
Twitter compte environ 330 millions d'utilisateurs à travers le monde Alexandre Benalla
Affaire Benalla : pourquoi une ONG est-elle accusée de fichage politique sur Twitter ?

Les forces de l'ordre débordées ? C'est une plaisanterie

Éric Morvan, directeur générale de la police nationale
Partager la citation

Le directeur général de la police nationale a expliqué qu'il ne connaissait pas le motif d'accréditation d'Alexandre Benalla pour le 1er Mai. Il a également taclé la défense de M. Benalla. "Les forces de l'ordre débordées ? C'est une plaisanterie. Quand vous regardez les images, vous voyez de nombreux fonctionnaires de police, pour le peu que j'ai vu, vous ne voyez pas d'objet voler, vous ne voyez pas que la police est particulièrement fébrile".


 "C'est un jeune homme qui a perdu les pédales, qui a eu la grosse tête et qui s'est senti pousser des ailes".

À propos de la voiture d'Alexandre Benalla, Éric Morvan a précisé : ce véhicule ne fait pas partie des véhicules qui ont été achetés par le ministère de l'Intérieur".

C'est ensuite la directrice de l'IGPN, Marie-France Monéger-Guyomarc'h, qui est auditionnée au Sénat. Elle a déjà été entendue par les députés hier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alexandre Benalla Police 1er mai
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794224119
Affaire Benalla : le directeur de la police nationale auditionné au Sénat
Affaire Benalla : le directeur de la police nationale auditionné au Sénat
Éric Morvan, le directeur général de la police nationale, a été entendu par la commission d'enquête du Sénat ce mercredi 25 juillet 2018. "Je n’étais pas dans la boucle de ceux qui savaient" a-t-il expliqué.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-benalla-le-directeur-de-la-police-nationale-auditionne-au-senat-7794224119
2018-07-25 11:57:46
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IMxLzFxPTXgl6TXxolZ-Lw/330v220-2/online/image/2018/0725/7794224150_eric-morvan-directeur-general-de-la-police-nationale-devant-la-commission-d-enquete-du-senat-le-25-juillet-2018.jpg