2 min de lecture Notre-Dame-des-Landes

Notre-Dame-des-Landes : la manifestation a dégénéré dans les rues de Nantes

EN IMAGES - Le rassemblement d'opposition au projet d'aéroport de Notre-Dames des Landes a dégénéré samedi 22 février à Nantes. Manifestants et policiers se sont violemment affrontés. Bilan : 6 blessés.

Des manifestants lancent des pavés contre les forces de l'ordre à Nantes samedi 22 février, en marge d'une marche pour s'opposer à l'aéroport de Notre-Dames des Landes (illustration)
Des manifestants lancent des pavés contre les forces de l'ordre à Nantes samedi 22 février, en marge d'une marche pour s'opposer à l'aéroport de Notre-Dames des Landes (illustration) Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Vitrines brisées, agences des transports nantais ou poste de police saccagés, pavés du tram descellés : Nantes affiche samedi des scènes de dévastation alors que la manifestation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a tourné à l'affrontement entre un millier d'opposants radicaux et les forces de l'ordre.

La rédaction vous recommande

"La fête est gâchée, les organisateurs sont débordés par la frange radicale sur laquelle ils s'appuient depuis le début de ce mouvement", a affirmé la préfecture selon laquelle "1.000 manifestants radicaux prêts pour le combat n'ont pu être contrôlés par les organisateurs". Ces casseurs ont tiré des projectiles --bouteilles, canettes, billes d'acier, fusées de détresse -- en direction des forces de l'ordre qui ont chargé à plusieurs reprises.

La manifestation anti-aéroport de Notre-Dames des Landes a dégénéré samedi 22 février 2014
La manifestation anti-aéroport de Notre-Dames des Landes a dégénéré samedi 22 février 2014 Crédit : AFP

La manifestation avait commencé dans une ambiance bon enfant. "Ayraultport non merci", "Non à l'Ayrault porc", "Vinci dégage Ayrault aussi", "Ni aéroport ni métropole, la ville est à nous" entendait-on dans le cortège, où avaient pris place la députée européenne EELV Eva Joly, le sénateur EELV Jean-Vincent Placé, Christian Troadec, leader des "Bonnets rouges" bretons venu "à titre personnel", ou le coprésident du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon.

À lire aussi
Le projet de NDDL abandonné Notre-Dame-des-Landes
NDDL : premières régularisations de projets d'occupants de la ZAD

Vers 18H00, les concerts se poursuivaient sur la place de la Petite Hollande, lieu d'arrivée de la manifestation qui a réuni plusieurs dizaines milliers de personnes, 20.000 selon la préfecture. Mais des scènes de guérilla urbaines se produisaient un peu plus loin opposant des casseurs qui ont dépavé les voies de tram pour faire provision de projectiles, à des forces de l'ordre qui ont répondu à renfort de gomme cogne, grenades lacrymogènes ou encore lances à eau.

Un manifestant opposé à l'aéroport de Notre-Dame des Landes à Nantes samedi 22 février
Un manifestant opposé à l'aéroport de Notre-Dame des Landes à Nantes samedi 22 février Crédit : AFP


A 18H15, les forces de l'ordre ont lancé une vaste opération destinée à repousser les manifestants encore présents au centre-ville. A 18h00, les incidents avaient fait six blessés du côté des forces de l'ordre qui ont interpellé quatre personnes, selon le dernier bilan de la préfecture de Loire-Atlantique.

Ils ont saccagé un poste de police, une agence du groupe Vinci (concessionnaire du projet d'aéroport), mais ont aussi brisé plusieurs vitrines de magasins, du mobilier urbain des transports publics nantais ou encore la vitrine d'une agence Nouvelles Frontières.

Au moins deux engins de chantier mais aussi une barricade ont aussi été incendiés. Des objets ont été lancés sur les caténaires SNCF afin de bloquer la circulation des trains, selon des sources policières. Des "non belligérants" ont tenté de s'interposer parfois pour empêcher les casseurs d'agir, a constaté l'Agence France Presse.

Sur les réseaux sociaux, le journaliste Alexandre Hervaud a publié une courte vidéo de l'un des engins en flamme, après visiblement un jet de fumigène à l'intérieur.


L'inauguration du futur aéroport Grand Ouest, prévue initialement en 2017, est désormais envisagée seulement "en 2019 ou avant 2020" par les partisans du transfert. Le projet, reconnu d'utilité publique en 2008, est justifié par ses partisans, du PS comme de l'UMP, notamment par le risque de saturation de l'actuel aéroport de Nantes Atlantique.

>
Notre-Dame-des-Landes : 6 blessés parmi les forces de l'ordre et 4 émeutiers interpellés Crédit Image : RTL | Crédit Média : Nicolas Bauby | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Notre-Dame-des-Landes Environnement Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769896881
Notre-Dame-des-Landes : la manifestation a dégénéré dans les rues de Nantes
Notre-Dame-des-Landes : la manifestation a dégénéré dans les rues de Nantes
EN IMAGES - Le rassemblement d'opposition au projet d'aéroport de Notre-Dames des Landes a dégénéré samedi 22 février à Nantes. Manifestants et policiers se sont violemment affrontés. Bilan : 6 blessés.
https://www.rtl.fr/actu/notre-dame-des-landes-la-manifestation-a-degenere-dans-les-rues-de-nantes-7769896881
2014-02-22 20:28:22
https://cdn-media.rtl.fr/cache/95pvEKHqnSP4amiR3XveOg/330v220-2/online/image/2014/0222/7769896983_des-manifestants-lancent-des-paves-contre-les-forces-de-l-ordre-a-nantes-samedi-22-fevrier-en-marge-d-une-marche-pour-s-opposer-a-l-aeroport-de-notre-dames-des-landes.jpg