1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Victoire de Trump : l'accord sur le climat est-il en danger ?
1 min de lecture

Victoire de Trump : l'accord sur le climat est-il en danger ?

Le futur président américain a promis qu'il annulerait la ratification par son pays. Va-t-il pouvoir bloquer les négociations climatiques ?

Un ours sur la banquise (illustration)
Un ours sur la banquise (illustration)
Crédit : SIPA
Victoire de Trump : l'accord sur le climat est-il en danger ?
00:01:59
Victoire de Trump : l'accord sur le climat est-il en danger ?
00:02:11
Virginie Garin & Loïc Farge

Donald Trump pense que le réchauffement est un canular. Il veut relancer les énergies fossiles. Il a promis de déchirer l'accord. Il pourra le piétiner à la télévision, faire un numéro de communication, mais il ne peut plus juridiquement revenir en arrière pendant trois ans. L'article 28 de l'accord de Paris stipule qu'un pays peut dénoncer la ratification, mais trois ans seulement après son entrée en vigueur. Ce qui est le cas depuis la semaine dernière. C'était le but de Barack Obama : ratifier très vite le texte, au cas ou Donald Trump serait élu.

Donc pendant trois ans, le nouveau président américain va pouvoir supprimer l'argent promis aux pays pauvres, maintenir ses vieilles centrales à charbon ou relancer l'extraction de pétrole en mer. Mais il n'y a pas que les États-Unis sur la planète. Les autres pays vont appliquer l'accord, la Chine en tête. Le texte a déjà été ratifié par plus de 100 pays.

Trump ne pourra pas non plus empêcher les entreprises américaines d'investir dans l'économie verte. Tesla continuera de mettre au point des voitures électriques, et les compagnies de l'énergie d'investir dans le solaire, car ça leur rapporte de l'argent.

La rédaction vous recommande

Aux États-unis, les incendies et les ouragans ne vont pas s'arrêter. Donald Trump n’empêchera pas certains États, comme la Californie, d'investir dans les énergies vertes. Donc cette élection n'est pas une bonne nouvelle en pleine COP22, la conférence climat. Mais beaucoup de participants au Maroc se disent déterminés. Avec ou sans Trump, la lutte contre le réchauffement climatique va continuer.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire