1 min de lecture Climat

Météo : pourquoi mars est le mois des giboulées

ÉCLAIRAGE - Les giboulées sont un phénomène climatique propre au mois dont elles portent le nom : mars. C'est un signe du passage de l'hiver au printemps.

D'énormes giboulées de mars
D'énormes giboulées de mars Crédit : STR / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

"Si de toute l'année le pire des mois est février, méfie-toi aussi de mars et de ses giboulées." Voici un dicton qui rappelle bien que le mois de mars, s'il marque le retour du printemps, reste un mois d'hiver avec un phénomène météorologique bien à lui : les giboulées

Une giboulée est une courte averse, un jour souvent venteux, où tombe au choix des grêlons ou de la neige, plus ou moins fondue. Elle marque souvent un refroidissement de l'air, entre deux éclaircies où le temps s'adoucit. 

Il s'agit bien d'un temps de passage de l'hiver au printemps. En mars, le froid hivernal persiste en altitude, alors que les vallées se réchauffent sous l'effet des premiers rayons printaniers de soleil. Leur rencontre forme des nuages à l'origine des giboulées. Les giboulées se produisent donc préférentiellement en journée, entre février et avril, voire jusqu'au mois de mai certaines années. 

Comme le note Météo France, les régions les plus touchées sont les façades maritimes (Manche : Brest, Lille ; Atlantique : Biarritz ; Corse : Ajaccio) et les régions situées au Nord de la Loire (Metz, Rouen, Trappes). Le Sud et les régions méditerranéennes, hors contreforts du Massif Central et des Alpes, sont peu touchés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Météo Printemps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants