1 min de lecture Printemps

Météo : quelle différence entre averse et giboulée ?

DÉCRYPTAGE - Avec le mois de mars arrive la période des giboulées. En quoi consistent ces phénomènes météorologiques ? En quoi diffèrent-ils des simples averses ?

>
TOUT SAVOIR : LES GIBOULÉES Crédit Image : @al1d / Twitter |
Jérémy Billault

Pluie, averses, giboulées... Autour de l'arrivée du printemps, les phénomènes météorologiques s'enchevêtrent et se succèdent d'une manière que l'on s'explique parfois difficilement. En ce mois de mars, les circonstances sont réunies pour que tombent notamment sur la France averses et giboulées. Mais comment les différencier ?

Comme le rappelle le site Météo-Paris, l'averse se différencie de la simple pluie par son arrivée soudaine, brutale, quand le temps plutôt clément se transforme en trombes d'eau en quelques dizaines de secondes. L'averse ne dure en général que quelques minutes et laisse souvent sa place à une nouvelle éclaircie, ou du moins, à un temps plus calme et sans pluie.

Les giboulées "se forment lorsque l’atmosphère est instable", explique Météo France. Si elles ont également un caractère soudain et rapide, les giboulées se démarquent des averses, car elles comprennent d'autres phénomènes, d'autres formes de précipitations que la simple pluie. On parle ici de grésil, une grêle fine et solide, et de neige, parfois fondante. 

Les averses peuvent survenir à tout moment dans l'année, le phénomène des giboulées, luiest souvent relié au mois de mars, même si elles peuvent avoir lieu dans les semaines et les mois qui suivent.  Parfois même jusqu'en mai, selon Météo France, selon qui "les façades maritimes (Manche : Brest, Lille ; Atlantique : Biarritz ; Corse : Ajaccio) sont les plus exposées".

Le retour du soleil provoque les giboulées

À lire aussi
Un ciel bleu lors d'une journée de beau temps (illustration) Lundi de Pentecôte
Météo en France : quel temps fera-t-il pour le week-end de la Pentecôte ?

La formation des giboulées est provoquée par un conflit de température entre le sol et l'altitude. De l'air très froid en altitude circule, comme l'indique Météo Paris, au-dessus de couches de plus en plus chaudes sous l'effet du soleil du printemps. L'air plus chaud s'élève et se refroidit et un cumulus se forme.

À l'arrivée du printemps, la différence de température entre le sol et l'altitude provoque ainsi ces giboulées, chose peu probable le reste de l'année. Dès la fin du mois de février certaines régions de France ont cette année traversé quelques giboulées, et cela devrait donc être le cas pendant encore plusieurs semaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Printemps Pluie Météo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants