1 min de lecture Canicule

Météo : pourquoi la vague de chaleur en France n’est pas une canicule

Les températures estivales vont s'intensifier en cette fin de semaine en France, mais cela ne suffira pas pour parler de canicule. En effet, cette définition requiert des circonstances précises.

>
Météo : pourquoi la vague de chaleur actuelle n'est pas une canicule Crédit Image : Patrick Seeger / dpa / AFP | Crédit Média : Louis Bodin | Durée : | Date :
Louis Bodin
Louis Bodin et Ryad Ouslimani

Le mercure chauffe en cette fin de mois de juillet. Jeudi 30, les 30 degrés seront allègrement dépassés à Paris (32), Limoges (36), Nantes (34) ou encore Marseille (31), avant de frôler les 40 degrés le lendemain. Une vague de chaleur va donc déferler sur la France, mais cela ne semble pas devoir suffire pour évoquer le terme de "canicule". Car ce dernier nécessite un phénomène non seulement intense mais aussi pérenne sur plusieurs jours. 

Ainsi, dès la fin de semaine ainsi que la semaine prochaine, on va revenir à des températures beaucoup plus raisonnables. Des valeurs de saison après un épisode orageux. Insuffisant pour parler donc de canicule.

Il faut en effet plus de trois jours consécutifs avec des seuils de températures la nuit et le jour pour parler de canicule. Le thermomètre ne doit donc pas vraiment descendre la nuit pour voir poindre un épisode caniculaire

La définition de la canicule repose donc sur deux paramètres : la chaleur et la durée. Des critères qui ne seront pas remplis avec cet épisode de forte chaleur qui s'estompera dès le weekend.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Météo Température
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants