2 min de lecture Climat

COP23 : seul un tiers des objectifs de Paris ont été tenus

Du 6 au 17 novembre a lieu la Conférence de Bonn sur les changements climatiques (COP23) dans une atmosphère pressante. Les objectifs fixés lors des accords de Paris n'ont pas été respectés.

La session d'ouverture de la Conférence COP23 des Nations Unies sur les changements climatiques a eu lieu le 6 novembre 2017 à Bonn en Allemagne.
La session d'ouverture de la Conférence COP23 des Nations Unies sur les changements climatiques a eu lieu le 6 novembre 2017 à Bonn en Allemagne. Crédit : PATRIK STOLLARZ / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

La 23e conférence de l'ONU sur les changements climatiques (COP23) s'est ouverte lundi 6 novembre à Bonn, siège de la convention climat de l'ONU en Allemagne. Cette première journée a été marquée par des appels à agir pressants, notamment par le Premier ministre fidjien, président de la COP23.

"Notre demande collective au monde est qu'il maintienne le cap fixé à Paris" avec l'accord adopté fin 2015 contre le réchauffement planétaire, a expliqué le Premier ministre fidjien Frank Bainimarama, lors de la cérémonie d'ouverture. "Le besoin d'agir urgemment est évident. Notre monde souffre d'événements extrêmes provoqués par le changement climatique. Notre responsabilité en tant que dirigeants est de répondre à cette souffrance," poursuit ce dernier.

La situation est alarmante. Les objectifs fixés deux ans plus tôt lors de la COP21 n'ont pas été tenus. Selon l'ONU, "les contributions actuelles des pays ne nous feraient (faire) que le tiers du chemin" nécessaire pour tenir l'objectif de maintenir le réchauffement sous 2°C. "Cet état de fait est inacceptable, pour notre planète et notamment pour les plus vulnérables".

À lire aussi
Le cyclone Idaia a provoqué des inondations catastrophiques et des éboulements de terrain au Mozambique et au Zimbabwe. afrique
VIDÉO - Cyclone Idai : plus de 400 morts au Mozambique, des sinistrés secourus sur leurs toits

Les négociations et accords de Paris menacés

Six jours avant le début de la COP23, le responsable environnement de l'ONU avait annoncé un écart "catastrophique" entre les promesses nationales de limitation des émissions de gaz à effet de serre et les réductions qu’il faudrait opérer pour maintenir le réchauffement en-dessous de 2°C.

"L’accord de Paris a boosté l’action climatique, mais cette dynamique clairement s’essouffle", estime Edgar Gutierrez Espeleta, président de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement en 2017. Selon le rapport du Programme des Nations unies pour l’Environnement, il faut "urgemment accélérer les actions à court terme et renforcer l’ambition à long terme". 

La révision des engagements nationaux, prévue en 2020 par l’Accord de Paris, sera "la dernière occasion" de trouver la bonne trajectoire pour 2030 : sinon, "il est extrêmement improbable" que le monde reste sous 2°C de réchauffement par rapport à la Révolution industrielle, ajoute le bilan. Les engagements de réduction d’émissions à horizon 2025 ou 2030 présentés volontairement par les États à la COP21 fin 2015, devraient faire monter le mercure de plus de 3°C d’ici 2100.

Les rapports alarmistes s'accumulent

2017 devrait être l'année la plus chaude recensée en l'absence du phénomène El Nino, depuis le début des relevés a indiqué l'Organisation météorologique mondiale (OMM) dans un bilan publié à l'occasion de l'ouverture de la COP23. 

"Les trois dernières années sont les plus chaudes qui aient jamais été enregistrées et s'inscrivent dans la tendance au réchauffement à long terme de la planète", souligne le Secrétaire général de l'OMM. Ce n'est pas le seul constat alarmant.

Quelques jours plus tôt, une revue médicale a également rapporté que le changement climatique avait déjà un impact réel sur notre santé. Coups de chaleur, pertes de productivité, expansion des maladies transmises par les moustiques...  Le rapport publié mardi 31 octobre invitait d'ailleurs à "accélérer la transition vers une société bas carbone".

La veille également, lundi 30 octobre, l'OMM avait également alerté que le taux de dioxyde de carbone (CO2) présent dans l'atmosphère n'avait jamais été aussi élevé depuis des centaines de milliers d'années. Une concentration qui contribue fortement au réchauffement de la planète.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Environnement Changement climatique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790826130
COP23 : seul un tiers des objectifs de Paris ont été tenus
COP23 : seul un tiers des objectifs de Paris ont été tenus
Du 6 au 17 novembre a lieu la Conférence de Bonn sur les changements climatiques (COP23) dans une atmosphère pressante. Les objectifs fixés lors des accords de Paris n'ont pas été respectés.
https://www.rtl.fr/actu/meteo/cop23-seul-un-tiers-des-objectifs-de-paris-ont-ete-tenus-7790826130
2017-11-07 09:04:19
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WH8r8QsI-2eBnzTlRBEfKQ/330v220-2/online/image/2017/1106/7790826244_000-u14rq.jpg