1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. 2015 pourrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée
2 min de lecture

2015 pourrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée

Un rapport de l'Organisation météorologique mondiale indique que 2015 pourrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée.

Les années 2011 à 2015 représenteraient la période de cinq ans la plus chaude jamais enregistrée. (illustration)
Les années 2011 à 2015 représenteraient la période de cinq ans la plus chaude jamais enregistrée. (illustration)
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Et si 2015 était l'année la plus chaude jamais enregistrée ? C'est en tout cas ce qu'indique un rapport de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) publié ce mercredi 25 novembre, qui estime également que la température moyenne en surface pourrait passer le seuil symbolique des 1°C de réchauffement depuis l'ère préindustrielle.

"La tendance qui se dessine pour 2015 laisse supposer que cette année sera très probablement la plus chaude jamais constatée" et "la température moyenne à la surface du globe franchira sans doute le seuil (...) de 1 degré Celsius par rapport à l'époque préindustrielle", déclare l'agence basée à Genève.

À une semaine de la conférence sur le climat, l'organisme indique également que "les années 2011 à 2015 représentent la période de cinq ans la plus chaude jamais enregistrée". Pour le secrétaire général de l'OMM Michel Jarraud, "l'état du climat mondial en 2015 fera date pour un certain nombre de raisons".

Nous disposons des connaissances et des outils nécessaires pour agir. Nous avons le choix, ce qui ne sera pas le cas des générations futures.

Michel Jarraud, secrétaire général de l'OMM

"Les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère ont atteint de nouveaux pics: au printemps boréal 2015, pour la première fois, la teneur de l'atmosphère en CO2 a franchi la barre des 400 parties par million en moyenne mondiale". L'OMM souligne également que les températures de surface de la mer ont atteint "des niveaux sans précédent depuis qu'il existe des observations".

À écouter aussi

Face à ce triste constat pour la planète, l'homme peut cependant agir. "Il est possible de limiter les émissions de gaz à effet de serre, qui sont à l'origine du changement climatique. Nous disposons des connaissances et des outils nécessaires pour agir. Nous avons le choix, ce qui ne sera pas le cas des générations futures", a estimé Michel Jarraud.

Le secrétaire a également mis l'accent sur l'existence actuellement d'un puissant épisode El Niño, un courant équatorial chaud du Pacifique, qui ne cesse de gagner en intensité. Un phénomène qui "influe sur les régimes météorologiques dans de nombreuses régions du monde, et explique la chaleur exceptionnelle que nous avons connue en octobre. Il devrait continuer de réchauffer la planète jusqu'en 2016", a-t-il précisé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/