1 min de lecture Faits divers

Violences à Dijon : comment en est-on arrivé là ?

ÉCLAIRAGE - Depuis vendredi 12 juin, de violents affrontements ont eu lieu entre des membres de la communauté tchétchène et des Dijonnais. Au total, 110 gendarmes ont été mobilisés et 6 personnes blessées.

>
Violences à Dijon : comment en est-on arrivé là ? Crédit Image : Philippe DESMAZES / AFP | Crédit Média : Guillaume Chièze | Durée : | Date :
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze édité par Marie Gingault

Depuis vendredi 12 juin, de violents affrontements ont lieu entre des membres de la communauté tchétchène et des habitants du quartier sensible des Grésilles à Dijon. Au total, 110 gendarmes ont été mobilisés afin de contenir ces violences. 

Tout est parti de l'agression d'un jeune tchétchène de 16 ans mercredi dernier, sur fond de trafic de stupéfiant et de guerre de territoires. Dès le lendemain, sur le réseau social Snapchat, un compte influent dans la communauté tchétchène a appelé à une expédition punitive, en guise de représailles. Il visait directement les jeunes du quartier des Grésilles.

Un appel auxquels plus de 150 membres de la communauté ont répondu. Ils venaient de toute la France, certains ont même traversé la frontière allemande pour se rendre à Dijon. De l'aveu même de François Rebsamen, le maire de la ville, les renseignements territoriaux n'ont pas du tout vu venir cette mobilisation. Les violences ont duré pendant trois nuits : barre de fer, battes de baseball, coups de feu. Six personnes ont été blessés pendant ces affrontements, dont une grièvement.

Côté enquête, il n'y a pas eu d'interpellations mais les policiers ont relevé une cinquantaine de plaques d'immatriculations de voitures impliquées. Depuis hier, les Tchétchènes ont déserté la ville, et des messages sur les réseaux sociaux les appelaient à se rendre à Nice où des violences ont également éclatées dans la nuit de dimanche à lundi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Dijon Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants