1 min de lecture Manifestations

VIDÉO - "Gilets jaunes" : à Toulouse, un policier donne un coup de tête à un collègue

En marge de l'acte 15 des "gilets jaunes", samedi 23 février, deux policiers ont dû être séparés en fin de manifestation à Toulouse. Une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux.

Des policiers mobilisés à Toulouse, lors d'une manifestation de "gilets jaunes" le 23 février 2019
Des policiers mobilisés à Toulouse, lors d'une manifestation de "gilets jaunes" le 23 février 2019 Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

La vidéo a été partagée près de 22.000 fois sur Facebook. À Toulouse, la fin de l'acte 15 des "gilets jaunes" a été marquée par un événement quelque peu inattendu. Vers 20h30, alors que les forces de l'ordre faisaient face aux derniers manifestants présents dans le centre de la ville rose, deux policiers ont dû être séparés. 

En effet, après un bref échange, un policier, casqué, s'est dirigé vers son interlocuteur pour lui asséner un coup de tête impressionnant. "Ils se battent entre eux, ils se foutent sur la gueule", lance une manifestante, d'un ton quelque peu dépité. Une courte altercation filmée et largement commentée.

Véronique, l'auteure de la vidéo, explique que les deux hommes "avaient déjà eu une discussion" avant cet acte. "Il est survenu après qu'on ait discuté pas mal avec les policiers. Certains nous ont souri, d'autres nous ont encouragés", raconte-t-elle dans les colonnes de 20 minutes qui a repéré la vidéo.

C'est juste la réaction d'un collègue qui s'est retrouvé un peu con

Le syndicat Alliance à Toulouse
Partager la citation

Contacté par RTL, le syndicat de police Alliance assure que c'est "une non-affaire". "On peut dire que c'est violent mais en réalité, c'est juste une réaction", explique-t-on. Avant de détailler la scène : "Les collègues sont en ligne, ils ont un ordre et l'un d'eux n'entend pas les consignes et se retrouve seul en première ligne. Il a été surpris".

À lire aussi
Karim Tabbou, militant du Hirak, a été libéré par la justice algérienne le 2 juillet 2020 algérie
VIDÉO - "Enquête exclusive" : des jeunes décrivent l'Algérie dont ils rêvent

"Ce n'est pas une bagarre, c'est juste la réaction d'un collègue qui s'est retrouvé un peu con", poursuit-on. Si le syndicat confesse que le policier en question "n'aurait pas dû faire ça", l'affaire s'arrête là.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Gilets jaunes Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants