2 min de lecture Gilets jaunes

Vidéo de policiers pris à partie sur les Champs-Élysées : une enquête ouverte

INFO RTL - Les quatre policiers qui ont échappé de peu à un lynchage en marge de la manifestation des "gilets jaunes", samedi 22 décembre, ont décidé de porter plainte.

>
Vidéo de policiers pris à partie sur les Champs-Élysées : une enquête ouverte Crédit Image : Capture Twitter / Stéphanie Roy | Crédit Média : Alice Moreno | Durée : | Date :
Alice Moreno
et Claire Gaveau

Les images ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux. Quatre policiers en poste au niveau des Champs-Élysées, et non trois comme précédemment indiqué, ont été violemment pris à partie par un groupe de "gilets jaunes" lors de l'acte 6 de la mobilisation, samedi 22 décembre.

Une enquête a été ouverte par la police judiciaire pour violences volontaires avec trois circonstances aggravantes : violences commises en réunion, avec armes et sur personnes dépositaires de l’autorité publique.

Juste après avoir été pris à partie, les policiers ont effectivement déposé plainte pour tentative d'homicide. C'est en tout cas ce que précise une source policière qui évoque donc quatre plaintes, celles des trois policiers qui apparaissent sur la vidéo et d'un quatrième qui a été caillassé mais que l'on ne voit pas sur les images.

À lire aussi
Des "gilets jaunes" à Paris, le 5 janvier 2019 justice
"Gilets jaunes" : 24 interpellations ciblées grâce aux "cellules spéciales d'enquêtes"

Éclaircir les circonstances

Le parquet n'a pas retenu la tentative d'homicide et s'en tient donc aux violences volontaires alors que l'enquête a également été ouverte pour dégradations de biens publics. Cette dernière a donc été confiée à la direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de police de Paris.

Les policiers, qui doivent reprendre du service ce dimanche 23 décembre, devront dorénavant se justifier sur plusieurs points afin d'éclaircir les circonstances de l'agression. D'abord sur le jet d'une grenade de désenserclement en direction des manifestants, qui aurait déclenché la colère des manifestants selon de nombreux internautes sur les réseaux sociaux.

Une situation de légitime défense ?

Par ailleurs, le policier qui a sorti son arme de service pour faire reculer les manifestants, doit maintenant faire un rapport qui sera transmis à la préfecture de police et à sa hiérarchie. Celui-ci a-t-il agi dans le cadre de la légitime défense ? Tout laisse à penser que cette notion sera retenue alors que le policier en question ne la sort que quelques secondes et n'en fait pas usage.

La loi sur la légitime défense a en plus été assouplie en février 2017. Elle indique que policiers et gendarmes peuvent faire usage de leurs armes dans cinq situations bien précises. Parmi elles ? Lorsque des personnes armées menacent leur vie, leur intégrité physique ou celles d'autrui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Manifestations Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796024811
Vidéo de policiers pris à partie sur les Champs-Élysées : une enquête ouverte
Vidéo de policiers pris à partie sur les Champs-Élysées : une enquête ouverte
INFO RTL - Les quatre policiers qui ont échappé de peu à un lynchage en marge de la manifestation des "gilets jaunes", samedi 22 décembre, ont décidé de porter plainte.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/video-de-policiers-pris-a-partie-sur-les-champs-elysees-une-enquete-ouverte-7796024811
2018-12-23 12:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ie2Zl11L_VBhGoA4pSmQzA/330v220-2/online/image/2018/1222/7796021742_policiers-agresses.JPG