1 min de lecture Justice

Valéry Giscard d'Estaing accusé d'agression sexuelle : la journaliste qui l'accuse témoigne

La journaliste allemande Ann-Kathrin Stracke, qui accuse l'ancien président de la République d'agression sexuelle, dit s'être sentie "humiliée".

Valéry Giscard d'Estaing et la journaliste allemande Ann-Kathrin Stracke.
Valéry Giscard d'Estaing et la journaliste allemande Ann-Kathrin Stracke. Crédit : AFP PHOTO / WDR / PRIVATE
Marie Zafimehy
Journaliste

"Je me suis sentie humiliée". La journaliste allemande Ann-Kathrin Stracke est revenue auprès de France Info sur les faits qui l'ont conduite à porter plainte contre Valéry Giscard d'Estaing pour agression sexuelle. "C'était vraiment un comportement que je n'aurais pas attendu, surtout pas d'un ancien président de la République".

Les faits remontent à décembre 2018. Ann-Kathrin Stracke se trouve dans le bureau de Valéry Giscard d'Estaing pour une interview avec un caméraman et une preneuse de son. Après l'entretien, elle demande une photo avec l'équipe de l'ancien chef d'état français. "Il a mis sa main sur ma taille. Après, sa main a glissé sur ma fesse gauche. J'ai essayé de la repousser mais je n'ai pas réussi. J'avais l'impression qu'il insistait", raconte la journaliste à France Info. Alors qu'une seconde photo est prise, le geste est répété, relate-t-elle. Cette fois-ci Valéry Giscard d'Estaing lui fait également la bise et chuchote en allemand "Faites de beaux rêves" à son oreille.

Si un ancien président de la République agresse quelqu'un sexuellement, je trouve important que les gens le sachent

Ann-Kathrin Stracke
Partager la citation

Ann-Kathrin Stracke fait part de ces faits à sa direction, celle de la chaîne allemande WDR. À la suite d'un échange de mails peu concluant avec le cabinet de Valéry Giscard d'Estaing, elle se décide à porter plainte. Une enquête a été ouverte lundi 11 mai par le parquet de Paris pour agression sexuelle.

"Je suis au courant que Valéry Giscard d'Estaing est un ancien président de la République française qui a toujours du pouvoir et de l'influence. Mais si un ancien président de la République agresse quelqu'un sexuellement, je trouve important que les gens le sachent."

À lire aussi
Patrick Poivre d'Arvor
Enquête PPDA : 23 femmes se disent victimes de l'ex-présentateur

De son côté, l'ancien Président dément par la voix de son avocat. "Le président Giscard d'Estaing ne se souvient d'aucune espèce de moment qui aurait pu prêter à confusion et n'a aucune espèce de commentaire à faire sur la plainte qui a été déposée", affirme Me Jean-Marc Fédida auprès de France Info.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Allemagne Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants