1 min de lecture Paris

Rixes entre bandes rivales : la mère de Henry, tué à 17 ans, dénonce une omerta

DOCUMENT RTL - Henry a été tué de deux coups de couteau le 24 octobre à Paris. La veille de son enterrement, sa mère appelle à arrêter les violences entre jeunes.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Rixes entre bandes rivales : la mère de Henry, tué à 17 ans, dénonce une omerta Crédit Image : Capture d'écran / Google Maps | Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Prouteau et Laure-Hélène de Vriendt

Henry aurait dû avoir 18 ans le samedi 24 novembre mais ce sera le jour de son enterrement. L'adolescent est mort le 24 octobre sur le boulevard Mortier (XIXe arrondissement) après avoir reçu deux coups de couteau et son meurtrier n'a pas encore été arrêté. La cérémonie aura lieu à Paris, en présence de sa famille et d'un grand nombre de ses amis, qui porteront des t-shirts pour lui rendre hommage. 

Interrogée par RTL, sa mère demande à ce que cette violence entre bandes s'arrête. Elle explique également que les associations de quartier du XIXe arrondissement ont beaucoup travaillé auprès des jeunes afin de leur dire de ne pas se venger, de ne pas céder à la colère. "Je demande l'apaisement et plus de représailles, ne faites pas de violence et passez le message à tous ces enfants, qu'Henry soit la dernière victime de tous ces enfants, je parle des enfants de la République", confie-t-elle. "Qu'est ce qu'il se passe dans leur tête ? Il est parti devant moi pour ne plus revenir, j'arrête pas de culpabiliser", ajoute la mère d'Henry. 

Dites-le, pour que ça avance

La mère d'Henry
Partager la citation

Surtout, elle aimerait connaître la vérité : "Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Henry n'était pas dans une bande. Il n'était pas parfait, mais ce n'était pas un voyou, c'était un enfant comme tout le monde. Tout le monde me demande ce qu'il s'est passé, beaucoup savent mais ils ont peur". Selon la mère d'Henry, ils "ont peur" de parler : "Des jeunes viennent dire qu'ils ne peuvent pas aller dans le XXe, que c'est interdit, d'autres ont peur des représailles de la famille, mais je leur ai dit d'écrire anonymement, mais dites-le, pour que ça avance". "Je veux qu'Henry soit a dernière victime de notre République, c'est tout ce que je demande", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Faits divers Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants