1 min de lecture Faits divers

Un père soupçonné de radicalisation obtient un droit de visite pour son fils

Une décision de justice a accordé à un homme un droit de visite pour son fils de 18 mois, alors qu'il est lui-même soupçonné de radicalisation.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
Un père soupçonné de radicalisation obtient un droit de visite pour son fils de 18 mois Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP | Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thomas Prouteau et Clarisse Martin

En plein état d'urgence, avec une alerte terrorisme au niveau maximum, la justice française a accordé un droit de visite à un homme, soupçonné de radicalisation, pour son fils de 18 mois. La mère de l'enfant, âgée de 21 ans, ne compte pas le respecter et fait appel à l'État pour protéger l'enfant, surtout, mais elle-même, aussi.

"Je tiens comme n'importe quelle mère à protéger mon enfant, et la justice, elle, ne compte pas protéger mon enfant", soutient-elle. Deux des frères de son ancien compagnon sont déjà morts en Syrie, en combattant aux côtés de l'État islamique. Le père de l'enfant lui avait d'ailleurs proposé de partir. "Pendant la grossesse, il m'a clairement proposé de partir en Syrie ou en Égypte pour y apprendre la religion, comme il disait, et lui y combattre". 

La mère craint un enlèvement

La jeune mère craint l'enlèvement, malgré la surveillance de l'homme par les services de renseignements. "Il faudrait un droit de visite avec une tierce personne, et non pas comme ça sans protection, c'est inadmissible qu'une telle chose ait été décidée", s'indigne la mère. Interrogé par RTL, le ministère de la Justice indique qu'il n'a pas vocation à commenter une décision judiciaire.

À lire aussi
Un homme avec un smartphone et un ordinateur portable (illustration) justice
Vidéo de viol : que risque-t-on à partager les images sur internet ?

"Compte-tenu d'un contexte ambiant de terrorisme, il aurait fallu que la juge qui a tranché se renseigne [...] pour que la décision soit à la mesure du danger qu'encourt l'enfant", soutient l'avocate de la mère, Me Samia Maktouf. "Ma cliente risque d'enfreindre la loi : elle voudrait que ce droit de garde soit entouré, protégé, parce que lui [au père, ndlr] confier cet enfant, c'est le mettre en danger". En attendant, la jeune femme vit cachée. Saisi par l'avocate, le ministère de l'Intérieur étudie le dossier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Jihad Islam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784672921
Un père soupçonné de radicalisation obtient un droit de visite pour son fils
Un père soupçonné de radicalisation obtient un droit de visite pour son fils
Une décision de justice a accordé à un homme un droit de visite pour son fils de 18 mois, alors qu'il est lui-même soupçonné de radicalisation.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/un-pere-soupconne-de-radicalisation-a-obtenu-un-droit-de-visite-pour-son-fils-de-18-mois-7784672921
2016-08-31 10:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lbA2rEnjXMtyWc3iDEFsjA/330v220-2/online/image/2015/0206/7776507020_000-par7938912-1.jpg