1 min de lecture Accidents de la vie

Un Français sur cinq a été concerné par un accident de la vie ces 12 derniers mois

INFO RTL - Selon un sondage Odoxa pour RTL et Harmonie Mutuelle, ces accidents ont lieu au domicile dans un cas sur trois. Viennent ensuite les accidents de la route (22%) et dans la rue (15%).

Avec la cuisine, les escaliers sont considérés comme l'endroit le plus dangereux d'une maison.
Avec la cuisine, les escaliers sont considérés comme l'endroit le plus dangereux d'une maison. Crédit : thinkstock/Voyagerix
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Accidents domestiques, médicaux, agressions, blessures voire catastrophes naturelles… Ces douze derniers mois, un Français sur cinq a été victime, directement ou indirectement, d'un accident de la vie selon un sondage Odoxa pour RTL et Harmonie Mutuelle. 

Dans le détail, 10% d’entre eux ont effectivement été eux-mêmes touchés par un accident de la vie. 7% indiquent qu’il s’agissait d’un de leurs parents et 3% d’un de leurs enfants. Selon cette étude, les 65 ans et plus ont déclaré avoir été moins touchés (7%) par ces accidents que les 25-34 ans (16%). Une différence qui peut s'expliquer par la plus grande vigilance de nos aînés. 

Sur tous ces accidents, la majeure partie ont eu lieu au domicile (33%), confient les 20% de Français concernés. Vient ensuite la route (22%), dans la rue (15%) et les lieux de
pratiques sportives (14%). Enfin, 6% des accidents ont eu lieu chez des proches.

La cuisine et les escaliers, des endroits à risque

Pour les personnes interrogées, la cuisine et les escaliers (37%) sont les lieux les plus dangereux dans une maison, suivis par la salle de bain (17%) et le jardin (6%). À l'extérieur, c'est la voie publique qui est désignée comme le lieu le plus dangereux, à 84%, devant la piscine (11%) et les terrains de sport (2%).

À lire aussi
Illustration d'urgences Coronavirus France
Confinement : les accidents domestiques graves en hausse

Pour les sondés, les blessures les plus courantes lors de ces accidents sont d'abord la chute (68%) avant la brûlure et la coupure (40% chacune), l'hématome (31%) et enfin la noyade (13%). 

Sensibles à la question, une grande partie des personnes interrogées (89%) estiment que pour éviter ce genre d'incident et alerter sur ces dangers dès le plus jeune âge, l'une des solutions serait d'évoquer le sujet à l'école, par exemple lors des cours d'éducation civique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Accidents de la vie Accident Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants