1 min de lecture Adoption

Un couple qui avait illégalement acheté un bébé obtient un droit d'hébergement

REPLAY - Un couple de Meurthe-et-Moselle, qui avait acheté un nourrisson à un réseau mafieux, puis se l'était fait retirer par les services sociaux, a finalement obtenu l'hébergement du bébé par une décision de justice. Une première.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
François Hollande réagit au livre de Valérie Trierweiler Durée : | Date : La page de l'émission
Mathieu Delahousse et AFP

Un couple de Meurthe-et-Moselle, qui avait illégalement acheté un bébé à une mère qui souhaitait l’abandonner, a finalement obtenu ce vendredi un droit d'hébergement. Une décision inédite en France.

Tout a commencé à l'été 2013, lorsque la police a démantelé un réseau de trafic d'enfants. Si les organisateurs ont été arrêté, se posait alors la question des parents, qui avaient commencé à aimer et à élever ses enfants, achetés plusieurs milliers d'euros. 

Le couple, âgé de 27 et 26 ans et qui ne pouvait pas avoir d'enfant, avait été mis en relation par des intermédiaires véreux avec une femme de nationalité roumaine, déjà mère de plusieurs enfants et qui ne souhaitait pas garder l'enfant qu'elle portait après la naissance. 

"L'intérêt de l'enfant a primé", selon l'avocate des parents

Cet été, les services sociaux de Meurthe-et-Moselle leur avait retiré ce nouveau-né. Mais le nourrisson dépérissait loin de ses parents adoptifs.  Au nom de l'intérêt supérieur de l'enfant, une juge pour enfant a accepté que les parents, qui se disent victime du réseau mafieux, bénéficient d'un droit de visite, et même d'un droit d'hébergement. 

C'est une première, une décision unique qui pourrait faire jurisprudence

Maître Caroline Depretz, avocate des parents
Partager la citation
À lire aussi
Caroline Dublanche présente "Parlons-Nous" sur RTL de 22h30 à 1h30 Parlons-nous
Changer de vie à 50 ans

Cette affaire exceptionnelle pourrait faire jurisprudence. "C'est une première, une décision unique qui pourrait faire jurisprudence et relancer le débat sur les mères porteuses. L'intérêt de l'enfant a primé, la décision du juge est particulièrement courageuse", a commenté auprès l'avocate du couple, maître Caroline Depretz. 

Mais les parents ne souhaitent pas en rester là. Ils comptent désormais déposer une demande d'adoption légale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Adoption Société Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants