1 min de lecture Limoges

Ultradroite : le suspect arrêté à Limoges présenté à un juge antiterroriste

Il diffusait des messages de plus en plus virulents et avait effectué des recherches sur des lieux de la communauté juive sur internet. L'homme de 36 ans arrêté mardi à Limoges risque désormais une mise en examen par un juge antiterroriste.

La ville de Limoges en Haute-Vienne
La ville de Limoges en Haute-Vienne Crédit : RTL.fr
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Aurélien C., un ancien militaire reconverti dans la sécurité et amateur d'armes, a été déféré ce vendredi 29 mai au tribunal de Paris après son interrogatoire dans les locaux de l'antiterrorisme à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Une information judiciaire doit être ouverte pour "entreprise individuelle terroriste" et "infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste", selon le parquet national spécialisé qui va requérir le placement du suspect en détention provisoire.

Cet homme, qui a participé au mouvement des "gilets jaunes", a été arrêté le 26 mai en raison du caractère de plus en plus violent de ses messages sur les réseaux sociaux, selon une source proche du dossier. Épousant les thèses d'ultradroite et antisémites, il était promoteur du discours sur "le grand remplacement" et "se présentait en adorateur de Brenton Tarrant", l'Australien suprémaciste blanc accusé d'avoir tué 51 personnes dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande en mars 2019, a rapporté une autre source proche du dossier.

La mouvante de l'ultradroite suivie de près par la justice

Selon les premières investigations, il avait effectué des recherches sur le net sur des lieux de la communauté juive à Limoges. Et, lors de la perquisition menée à son domicile, les enquêteurs ont retrouvé trois engins pyrotechniques sur lesquels des boulons avaient été collés, un fusil datant de la Seconde guerre mondiale et des munitions.

À lire aussi
La ville de Limoges en Haute-Vienne faits divers
Mariage forcé à Limoges : aucune preuve pour le moment trouvée


La mouvance de l'ultradroite est suivie de près par la justice antiterroriste et plusieurs dossiers, qui concernent le plus souvent des groupes d'individus, font actuellement l'objet d'investigations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Limoges Haute-Vienne Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants