1 min de lecture Justice

Affaire Harvey Weinstein : le juge refuse d'abandonner les poursuites

Un juge américain a refusé d'abandonner les charges contre le producteur de cinéma déchu Harvey Weinstein, poursuivi pour agressions sexuelles. Son avocat, lui, maintient sa ligne de défense.

Harvey Weinstein le 9 juillet 2018 à New York
Harvey Weinstein le 9 juillet 2018 à New York Crédit : JEFFERSON SIEGEL / POOL / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

Un juge new-yorkais a refusé, jeudi 20 décembre, d'abandonner les poursuites pénales contre Harvey Weinstein, l'ex-producteur de cinéma tout-puissant accusé de multiples agressions sexuelles et devenu l'incarnation des abus dénoncés par le mouvement #MeToo.

Lors d'une courte audience pendant laquelle défense et accusation se sont retrouvées devant le juge de Manhattan, l'avocat d'Harvey Weinstein, Ben Barfman, avait plaidé pour l'abandon des poursuites, en faisant valoir les graves erreurs commises par un détective chargé de l'enquête. 

Face au rejet de sa demande, M. Brafman maintient sa plaidoirie : "Nous sommes évidemment déçus du fait que les charges n'aient pas été abandonnées aujourd'hui", a-t-il déclaré à la presse. "Je pense toujours que les charges doivent être abandonnées".

Le juge de Manhattan, James Burke, a fixé la prochaine audience de préparation du procès au 7 mars 2019.

Il risque la perpétuité

À lire aussi
Le procès en appel pour fraude fiscale de Patrick Balkany débutera le 11 décembre 2019. affaire Balkany
Patrick et Isabelle Balkany condamnés à 5 et 4 ans de prison en appel

Dans la salle comble se trouvaient une vingtaine de femmes membres de l'organisation de lutte contre le harcèlement sexuel Time's Up, créée dans le sillage du scandale Weinstein, dont sa présidente Lisa Borders. "Je suis ici pour soutenir mes sœurs et toutes les victimes (...) pour être sûre que justice soit faite", a déclaré l'actrice Kathy Najimy, membre de Time's Up, avant le début de l'audience. 

Accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles par plus de 80 femmes, dont Angelina Jolie et Ashley Judd, Harvey Weinstein a beau assurer que tous ces rapports sexuels étaient consentis. Il est devenu l'incarnation des abus perpétrés impunément par des hommes de pouvoir, dénoncés par le mouvement #MeToo.

L'ancien producteur de 66 ans risque la perpétuité. Mais depuis son inculpation en mai puis juillet pour des fellations forcées en 2004 et 2006 et pour viol en 2013, sur trois femmes différentes, son avocat, parmi les plus aguerris du barreau new-yorkais, avait marqué des points.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Agression sexuelle Harvey Weinstein
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants