1 min de lecture Var

Toulon : il s'évade du tribunal, les policiers le retrouvent déguisé en femme

Après avoir réussi à s'échapper du tribunal de Toulon, un fugitif a donné du fil à retordre aux policiers à ses trousses. Il a finalement été retrouvé, travesti en femme pour tenter de tromper la vigilance de la police.

Toulon, dans le Var (illustration)
Toulon, dans le Var (illustration)
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Un fugitif qui ne manque ni d'imagination ni de culot. Mercredi 5 octobre, vers 16h20, un homme doit comparaître devant le tribunal de Toulon. Alors que les policiers sont sur le point de lui passer les menottes et à le conduire en cellule pour qu'il attende son jugement, le suspect parvient à fausser compagnie aux forces de l'ordrerapporte Nice-Matin. L'homme saute le portillon séparant les bancs des avocats du public, pousse la porte de la salle d’audience et saute à nouveau les portiques de l’entrée du palais de justice, sans que personne ne parvienne à l'arrêter, raconte le quotidien. Immédiatement, un dispositif de recherche est mis en place pour tenter de retrouver le fuyard.

Rapide et plein de ressources, le suspect se cache dans un immeuble, situé à une centaine de mètres du tribunal et trouve refuge sur le toit. Le secteur est quadrillé par les policiers, qui, pour certains, progressent dans les différents bâtiments du quartier pour retrouver le fugitif. Mais face à une traque sans résultat deux heures après sa fuite, les autorités réduisent le dispositif à quelques policiers en civil. C'est à ce moment que l'homme refait surface. Pour tenter de passer inaperçu, ce dernier était vêtu de vêtements de femme. Interpellé, il a été placé en garde à vue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Var Toulon Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants