3 min de lecture Justice

Tariq Ramadan : qui sont les soutiens de l'islamologue accusé de viols ?

ÉCLAIRAGE - Au fur et à mesure que l'étau se resserre autour de l'islamologue Tariq Ramadan, accusé de viol et agressions sexuelles par quatre femmes, le groupe de ses soutiens se rétrécit mais ne faiblit pas.

L'islamologue suisse Tariq Ramadan
L'islamologue suisse Tariq Ramadan Crédit : Kathy Willens/SIPA
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Ils dénoncent un "lynchage médiatique". Les soutiens de l'islamologue Tariq Ramadan, mis en examen dans deux affaires de viols et visé par deux autres plaintes pour des faits similaires, ne cachent pas leur indignation. Interviews, pétitions et comités de soutien : ils s'organisent pour défendre le prédicateur accusé de mener une "double-vie" en contradiction avec les valeurs qu'il défend en public.

Dernière manifestation en date : dans les colonnes de Libération, sa fille, Maryam Ramadan demande la remise en liberté de son père, incarcéré depuis le 2 février à la prison de Fresnes (Val-de-Marne). "L’enquête de la police judiciaire a été uniquement menée à charge et les juges ne retiennent pas les éléments à décharge qui sont apparus très clairement." Elle cite les incohérences des récits entre les plaignantes.

"Pourquoi les juges ne se posent-ils pas des questions et pourquoi refusent-ils nos demandes de remise en liberté ?" interroge-t-elle.

Un clan familial resserré

La famille de Tariq Ramadan, atteint de la sclérose en plaques, s'inquiète de son état de santé. "On le traite comme s’il était déjà condamné. En fait, il ne reçoit pas les soins dont il a besoin. Son état de santé se dégrade, je le constate depuis que je lui rends visite." déplore sa fille, Maryam alors que la justice juge que sa maladie n'empêche pas Tariq Ramadan d'être incarcéré.

À lire aussi
Le parquet de Tokyo confirme la garde à vue de Carlos Ghosn Carlos Ghosn
Le parquet de Tokyo confirme la garde à vue de Carlos Ghosn

Avec sa mère, Iman Ramadan, elle se rend régulièrement à la prison pour rendre visite à l'islamologue. "La presse a l’air d’avoir plus d’informations que la famille et continue, comme depuis le début de cette histoire, à colporter des bruits, des mensonges et des rumeurs pour salir mon mari." accuse celle-ci dans une interview au site spécialisé Le Muslim Post.

Toutes deux, soutenues par des amis du prédicateur, nient les accusations portées à l'encontre de Tariq Ramadan. Elles estiment que les accusations des quatre plaignantes, dont la militante féministe Henda Ayari, sont injustes. "À ce jour, la seule vraie victime est mon père", clame Maryam Ramadan.

Des comités de soutiens en ligne

Les soutiens de Tariq Ramadan s'organisent aussi sur Internet où des anonymes se mobilisent en soutien du théologien. Une pétition publiée sur le site Change.org et publiée à la fois en français et en anglais a recueilli près de 149.000 signatures. Elle demande la libération de l'islamologue et son droit à "une procédure régulière".

À l'origine de cette pétition : le comité Free Tariq Ramadan qui se veut un "mouvement international qui exige la libération immédiate du professeur Ramadan de sa détention provisoire ainsi que son droit à la dignité et à une procédure régulière". 

L'organisation est également présente sur Facebook où sa page dédiée est likée par près de 64.000 personnes. Ils y relaient articles et vidéos traduites en anglais, français et arabe, décrédibilisant la parole des plaignantes ou dénonçant une "justice à deux vitesses".

Un influent homme d'affaires

Un réseau d'influence s'est par ailleurs constitué autour de Lotfi Bel Hadj, homme d'affaires tunisien auquel le journal suisse Le Temps a consacré un portrait. Selon le quotidien, ce proche de Tariq Ramadan n'est autre que le père du rédacteur en chef du Muslim Post, site qui accorde une place conséquente au traitement des affaires concernant Tariq Ramadan du point de vue de la défense de l'islamologue.

"Tariq Ramadan est l’exemple type de quelqu’un qui a redonné de l’honneur aux musulmans, que cela plaise ou non", déclare-t-il au Temps. Lotfi Bel Hadj est notamment celui qui a suggéré les conseils de Maître Marsigny, actuel avocat de Tariq Ramadan. Ce dernier déclarait en mars, souhaiter que les "fausses informations" au sujet de son client cessent de circuler.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Agression sexuelle Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793644404
Tariq Ramadan : qui sont les soutiens de l'islamologue accusé de viols ?
Tariq Ramadan : qui sont les soutiens de l'islamologue accusé de viols ?
ÉCLAIRAGE - Au fur et à mesure que l'étau se resserre autour de l'islamologue Tariq Ramadan, accusé de viol et agressions sexuelles par quatre femmes, le groupe de ses soutiens se rétrécit mais ne faiblit pas.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/tariq-ramadan-qui-sont-les-soutiens-de-l-islamologue-accuse-de-viols-7793644404
2018-06-05 15:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MotmxyFji4MqG8nmKBmQBQ/330v220-2/online/image/2018/0605/7793647793_l-islamologue-suisse-tariq-ramadan.jpg