2 min de lecture Justice

Tariq Ramadan : Henda Ayari, la première plaignante, modifie sa version des faits

Lors d'une nouvelle audition par les enquêteurs Henda Ayari a maintenu avoir été violée par le théologien, mais a modifié la date et le lieu où les faits se seraient produits.

Henda Ayari, le 24 novembre 2017 à Paris
Henda Ayari, le 24 novembre 2017 à Paris Crédit : JOEL SAGET / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet

Henda Ayari, première femme à avoir porté plainte contre Tariq Ramadan, revient sur sa version des faits livrée à l'automne, mais maintient les accusations de viols à l'encontre du théologien, révèle Franceinfo mardi 29 mai. Entendue une nouvelle fois par les enquêteurs la semaine dernière, Henda Ayari a modifié la date et le lieu où le viol aurait été commis. 

En octobre dernier, la plaignante affirmait avoir été agressée à l'hôtel Holiday Inn de la gare de l'Est, à Paris, fin mars-début avril 2012. Mais après avoir épluché ses notes, agendas, répertoires, relevés de comptes et talons de chèques de l’époque, Henda Ayari affirme désormais que les faits se sont déroulés le 26 mai 2012 à l'hôtel Crown Plaza, dans le XIe arrondissement de Paris. 

Toutefois, elle maintient avoir été violée par Tariq Ramadan, qui lui aurait fait subir des sévices particulièrement violents

À lire aussi
Igor (à gauche) et Grishka Bogdanoff à Cannes, le 24 mai 2013. justice
Les frères Bogdanoff mis en examen : "Nous n'avons pas perçu un seul euro"

Ramadan réentendu le 5 juin prochain

Cette évolution dans la description des faits ulcère l'avocat de Tariq Ramadan. "Quand on a été violée, on se souvient généralement du lieu !", lance Maître Emmanuel Marsigny, chargé de défendre le théologien depuis deux mois.

"On change d’hôtel, on change de date, bientôt on changera aussi d’auteur des faits. Tout ceci n’est pas sérieux. Ce qui est dramatique, c’est que mon client est maintenu en détention au motif précisément que des vérifications auraient été faites pour crédibiliser les accusations", s’agace Maître Marsigny. "Je n’attends qu’une chose, c’est que la justice ouvre les yeux et en tire les conséquences", conclut l'avocat. 

Tariq Ramadan doit être entendu par les juges, pour la première fois depuis son incarcération il y a quatre mois, le 5 juin prochain. Sa dernière demande de remise en liberté a été rejetée le 11 mai par la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793570038
Tariq Ramadan : Henda Ayari, la première plaignante, modifie sa version des faits
Tariq Ramadan : Henda Ayari, la première plaignante, modifie sa version des faits
Lors d'une nouvelle audition par les enquêteurs Henda Ayari a maintenu avoir été violée par le théologien, mais a modifié la date et le lieu où les faits se seraient produits.
http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/tariq-ramadan-henda-ayari-la-premiere-plaignante-modifie-sa-version-des-faits-7793570038
2018-05-29 12:23:08
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ncoGUsvnKRtB3IJcIZASdA/330v220-2/online/image/2018/0308/7792548155_henda-ayari-le-24-novembre-2017-a-paris.jpg