1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Météo : 22 départements placés en "alerte grand froid" pour l'hébergement des sans-abri
2 min de lecture

Météo : 22 départements placés en "alerte grand froid" pour l'hébergement des sans-abri

Les huit départements d'Île-de-France, notamment, sont tous en alerte. Ce déclenchement de l'alerte entraîne l'ouverture d'un millier de places d'hébergement d'urgence pour les personnes sans-abris.

Le plan "Grand Froid" a été activé dans la région Île-de-France, lundi 5 février 2018
Le plan "Grand Froid" a été activé dans la région Île-de-France, lundi 5 février 2018
Crédit : Le plan "Grand Froid" a été activé dans la région Île-de-France, lundi 5 février 2018
Clarisse Martin & AFP

Vingt-deux départements, dont les huit d'Île-de-France, ont activé leur "alerte grand froid" pour l'hébergement des sans-abris en raison de la vague de froid qui parcourt actuellement la moitié de la France, a annoncé lundi 5 février le ministère de la Cohésion des Territoires. 

Ce déclenchement de l'alerte entraîne l'ouverture d'un millier de places d'hébergement d'urgence, en plus des 13.000 déjà en place pour l'hiver : 649 places supplémentaires en Île-de-France, dont 238 à Paris, et 409 dans les 14 autres départements concernés, indique le ministère dans un communiqué. 

Les départements concernés sont : l'Ardèche, le Cantal, la Loire, le Rhône, l'Yonne, les Côtes d'Armor, le Nord, l'Oise, la Manche, la Seine-Maritime, la Charente, la Charente-Maritime, la Vienne et l'Aveyron.  "Derrière les chiffres, il y a des réalités humaines insupportables et des hommes qui restent à la rue. Notre combat est de faire le maximum pour garantir un toit aux plus démunis. Nous devons redoubler d'efforts avec l'arrivée des vagues de froid cette semaine", a déclaré le ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques Mézard, cité dans le communiqué. 

En fonction des températures ressenties et de la situation locale, c'est le préfet qui peut décider d'activer le plan "Grand Froid" dans son département. "L'ensemble des services de l'État reste mobilisé pour répondre aux situations collectives et individuelles problématiques liées à cette vague de froid et en collaboration avec toutes les collectivités locales concernées", assure le ministère. 

Une cellule de crise à la préfecture de région d'Île-de-France

À lire aussi

En Île-de-France, une cellule de crise est mise en place à la préfecture de région et "toutes les équipes de maraudes, pédestres, véhiculées, nocturnes (Samu Social de Paris, Ville de Paris, associations etc.) seront renforcées pour aller à la rencontre de tous les publics", souligne-t-on dans le communiqué. 

La moitié de la France était lundi en vigilance orange pour la neige et le verglas, première vraie incursion de l'hiver après deux mois d'une douceur exceptionnelle. Du Massif central à la Lorraine en passant par les Pays-de-la-Loire et l'Île-de-France, 42 départements devraient subir fortement les assauts de la neige et du froid, avec un épisode particulièrement notable mardi de la Touraine à la Vendée. 

La veille, dimanche 4 février, la préfecture de la région Île-de-France avait déjà activé le plan "Grand froid" afin de débloquer ces places d'hébergement supplémentaires. Des températures négatives, jusqu'à -6 et -7 degrés ressentis vont régner sur la région parisienne ces prochains jours.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/